Le portail a été désactivé. Veuillez contacter l'administrateur de votre portail.

Vidéo de la leçon : Le système nerveux central Biologie

Dans cette vidéo, nous allons apprendre comment décrire la structure et la fonction des différentes parties du système nerveux central.

14:47

Transcription de vidéo

Dans cette vidéo, nous allons apprendre à décrire la structure et la fonction des différentes parties du système nerveux central. Nous commencerons par apprendre à décrire les différentes parties du cerveau, y compris les trois membranes qui entourent et protègent le cerveau et la moelle épinière. Ensuite, nous explorerons la structure de base des divisions du cerveau, comment identifier les différents lobes du cerveau, et discuterons des différentes fonctions de chacune de ces parties du cerveau. Nous décrirons également les composants de la moelle épinière et apprendrons à identifier les structures de la moelle épinière lorsqu'elles sont représentées en coupe transversale. Enfin, nous verrons brièvement comment la structure de la moelle épinière soutient la transmission des impulsions nerveuses vers et depuis le cerveau.

Le système nerveux humain a trois fonctions principales: collecter des informations sensorielles, traiter les informations sensorielles collectées et coordonner une réponse motrice pour traiter les informations sensorielles. Le système nerveux central, ou SNC, est la partie du système nerveux humain qui est responsable de la réception des informations sensorielles, du traitement des informations sensorielles et de la coordination d’une réponse motrice appropriée. Pour mener à bien toutes ces actions, le SNC utilise ses deux principales composantes, le cerveau et la moelle épinière.

Puisque le cerveau et la moelle épinière remplissent certaines des fonctions les plus critiques de notre corps, ils sont fortement protégés. La première couche de protection pour le cerveau et la moelle épinière sont les os qui entourent ces deux structures. Le cerveau est entouré du crâne, tandis que la moelle épinière est entourée de nombreux petits os appelés les vertèbres. Sous l’os, il y a trois autres couches de protection sous la forme de membranes appelées méninges. Ces trois membranes ont chacune une fonction et un nom spécifiques. La membrane la plus externe qui tapisse les os est appelée la dure-mère. Ce nom vient du latin «dura mater», qui signifie «mère coriace» en latin et décrit la texture de cette membrane, qui est très épaisse et résistante.

Sous la dure-mère se trouve l’arachnoïde. Si le mot «arachnoïde» vous rappelle les araignées et leurs toiles, bien vu! Le terme est dérivé du mot grec pour araignée. L’arachnoïde porte ce nom parce qu’elle a la consistance et l’aspect d’une toile d’araignée. Et un peu comme une toile d’araignée, bien qu’elle soit fine, elle est très robuste et capable de stabiliser les mouvements du cerveau dans notre crâne.

La membrane la plus proche du cerveau et de la moelle épinière est appelée la pie-mère. Ce nom vient de «pia mater», qui signifie «mère tendre» en latin. Cela décrit la structure délicate de cette membrane. Cependant, bien que délicate, la pie-mère adhère étroitement à la surface du cerveau et de la moelle épinière comme une pellicule de plastique. Cela forme une barrière résistante autour de ces structures, ce qui rend difficile pour les corps étrangers d’atteindre le cerveau et la moelle épinière.

Maintenant que nous savons comment le cerveau et la moelle épinière sont protégés contre les dommages physiques, examinons chaque composant du SNC en détail, en commençant par le cerveau. Du point de vue du développement, le cerveau possède trois divisions, le prosencéphale, le mésencéphale et le rhombencéphale. Chacune de ces divisions contient plusieurs parties. Le prosencéphale est principalement composé du cerveau et de structures cérébrales plus profondes comme le thalamus et l’hypothalamus. Le mésencéphale est la plus petite des trois partitions du cerveau et est principalement composé du tectum, de l’aqueduc cérébral, du tegmentum et des pédoncules cérébraux. Le rhombencéphale, qui est la plus basse des trois partitions du cerveau, a trois parties principales: le pont, le cervelet et la médullaire oblongue.

Examinons plus en détail la fonction des différentes composants du cerveau présents dans le prosencéphale, le mésencéphale et le rhombencéphale. Le prosencéphale est la partie la plus grande et la plus développée du cerveau humain. Et comme mentionné, le prosencéphale se compose principalement du cerveau et des structures du cerveau plus profondes, y compris le thalamus, l’hypothalamus, l’hippocampe, les nerfs optiques et le bulbe olfactif. Ces structures du prosencéphale sont responsables du raisonnement, de la mémoire, du langage, de la perception sensorielle et des réponses émotionnelles.

Le cerveau constitue la majeure partie du prosencéphale et est divisé en deux moitiés, ou hémisphères. Les hémisphères communiquent et se transmettent des informations par une épaisse trame de fibres nerveuses. La couche la plus externe du cerveau est appelée cortex cérébral et est facilement identifiée par son aspect ridé caractéristique. Le terme «cortex» est dérivé du mot latin pour écorce, qui rappelle ce morceau de tissu épais qu’est le cortex cérébral.

L’aspect ridé du cortex cérébral est créé par des plis dans les tissus du cerveau. Ces plis permettent à augmenter la surface du cerveau, ce qui permet à un plus grand nombre de neurones de rentrer dans le crâne. Par conséquent, plus il y a de plis ou de rides dans le cerveau, plus le nombre de neurones est élevé et plus l’intelligence de l’animal est élevée. Et les plis les plus importants servent de points de repère pour aider les chercheurs à distinguer les quatre parties du cerveau.

En effet, chaque hémisphère du cerveau a quatre lobes: un lobe frontal, un lobe pariétal, un lobe occipital et un lobe temporal. Les lobes frontaux sont importants pour la gestion des fonctions cognitives de niveau supérieur qui soutiennent notre capacité à atteindre un objectif. Ces fonctions couvrent un large éventail d’actions, comme le contrôle des mouvements volontaires, la production du langage, la prise de décision, le raisonnement et la création de souvenirs. Ainsi, lorsque vous planifiez un emploi du temps, que vous prêtez attention à des instructions, que vous imaginez l'avenir, que vous avez deux idées différentes en tête ou que vous utilisez des arguments raisonnés, c'est le lobe frontal qui est en action.

Le lobe pariétal contient une carte somatotopique du corps. Les lobes sont donc extrêmement importants pour intégrer l’information sensorielle et utiliser cette information pour nous déplacer dans l’espace. Ces deux fonctions s’appellent la somesthésie et la proprioception. La somesthésie utilise des zones du lobe pariétal pour traiter les sensations tactiles telles que la pression, la douleur et la température. Cela nous aide à comprendre quelles informations sensorielles nous rencontrons. La proprioception utilise des zones du lobe pariétal pour détecter l’orientation et l’emplacement de nos parties du corps. Cela nous aide à comprendre où se trouve notre corps dans l’espace.

Le lobe occipital est le centre de traitement visuel du cerveau humain. Il contient le cortex visuel, qui traite les informations des yeux et interprète ces informations en images qui créent notre perception du monde. Ces lobes contiennent également les zones de réception et d’association visuelles, qui traitent les images visuelles du langage, les rendant critiques pour la lecture et la compréhension. Chaque fois que vous reconnaissez les mots d’une autre langue mais que vous ne les comprenez pas, vous n’utilisez que les zones de réception visuelle du lobe occipital.

Les lobes temporaux sont dédiés au traitement de l’information auditive, de la mémoire et de l’émotion. Une grande partie des lobes temporaux contient le cortex auditif, qui prend en charge la perception et le traitement auditifs. Cela nous aide non seulement à comprendre ce que nous entendons en ce qui concerne la parole et les émotions, mais cela nous aide également à apprécier les sons complexes comme la musique. Les lobes temporaux sont également spécifiquement responsables de la rétention des souvenirs visuels et de leur intégration avec les sensations de goût, de son, de vue et de toucher. Enfin, la partie médiane interne des lobes temporaux contient l’hippocampe et l’amygdale, qui sont importants pour la formation de la mémoire et le traitement émotionnel.

Le prosencéphale contient également un cinquième lobe appelé l’insula. Ce lobe est mieux visualisé si l’on regarde le cerveau en coupe, car l’insula est cachée sous les quatre autres lobes du cerveau. L'insula agit comme une sorte de zone de réception qui lit l'état du corps entier et génère les sensations pouvant entraîner des actions, comme manger ou prendre des décisions. Elle contient également le cortex gustatif, responsable de notre perception du goût.

Maintenant que nous connaissons bien le prosencéphale, parlons du mésencéphale. Le mésencéphale est la plus petite des trois divisions du cerveau et se situe dans la partie supérieure du tronc cérébral. En tant que partie du tronc cérébral, il aide à connecter le cerveau et la moelle épinière. Comme mentionné, les structures trouvées dans le mésencéphale comprennent le tectum, l’aqueduc cérébral, le tegmentum et les pédoncules cérébraux.

Puisque le rôle principal du mésencéphale est d’agir comme une sorte de station de relais, ces structures contiennent des centres importants pour de nombreuses fonctions du mésencéphale, telles que le relais comme la transmission d’informations visuelles et auditives, la contribution aux réflexes, le contrôle de l’activité motrice. Ces structures contribuent également au sommeil, au réveil, à la vigilance et à la régulation de la température. La diversité des fonctions prises en charge par le mésencéphale aide le système nerveux central à calculer les réponses aux informations sensorielles, les changements de l’environnement, ainsi que les actions inconscientes comme la toux ou le sursaut en réponse aux bruits forts et soudains.

Sous le mésencéphale se trouve le rhombencéphale, qui est la division cérébrale la plus basse et comprend les structures inférieures du tronc cérébral. Les structures du rhombencéphale comprennent le pont, le cervelet et la medulla oblongata (ou bulbe rachidien). Ensemble, ces structures prennent en charge et coordonnent les fonctions essentielles à la survie de l’Homme.

Le mot «pont» dérive du terme latin «pons», ce qui décrit l'un des principaux rôles de cette structure, à savoir relier le mésencéphale à la médullaire. Le pont est aussi le point de départ de quatre des 12 nerfs crâniens, et il soutient les actions involontaires comme l’intensité et la fréquence de la respiration.

Le mot «cervelet» dérive du mot latin pour «petit cerveau . Cette petite structure dense en forme de corail contient plus de neurones que les deux hémisphères du cerveau. Le grand nombre de neurones présents dans le cervelet constitue un centre important qui traite toutes les informations arrivant au cerveau et toutes les commandes sortant du cerveau. Cela permet au cervelet d’optimiser les capacités du cerveau et de coordonner nos mouvements volontaires pour les rendre lisses, précis et parfaitement synchronisés. Le grand nombre de neurones dans le cervelet aide également à interpréter et à traiter les intentions du cerveau.

Au bas du tronc cérébral se trouve la medulla oblongata, anciennement appelée bulbe rachidien. La medulla oblongata est importante pour notre survie, car elle contient tous les centres de contrôle de nos fonctions autonomes et involontaires comme la fréquence cardiaque et la pression artérielle.

Sous le rhombencéphale se trouve le deuxième organe du système nerveux central, la moelle épinière. La moelle épinière est un épais faisceau de fibres nerveuses et de tissu nerveux qui crée une voie à double sens entre le cerveau et le corps. La moelle épinière est divisée en quatre régions: la région cervicale, la région thoracique, la région lombaire et la région sacrée. Ces régions contiennent 31 segments avec 31 paires de nerfs spinaux. Chaque région a un ensemble de nerfs spinaux légèrement différent. Par exemple, il y a huit nerfs rachidiens cervicaux, 12 nerfs rachidiens thoraciques, cinq nerfs rachidiens lombaires et six nerfs rachidiens sacrés. Chacun des 31 segments de la moelle épinière a à peu près la même structure interne, ce qui peut être mieux visualisé en regardant la moelle épinière en coupe transversale.

Lorsque vous regardez la moelle épinière en coupe transversale, il y a une forme distincte de lettre H en son cœur. La forme de H est généralement de couleur grise, ce qui vient de la forte concentration de corps de neurones qui constituent le faisceau épais de fibres nerveuses présent dans la moelle épinière. Le noyau de la matière grise est entouré de substance blanche, qui est composée d’axones neuronaux myélinisés. La myéline trouvée sur ces axones est ce qui donne à l’espace adjacent une couleur blanchâtre.

Cette structure de la moelle épinière prend en charge le flux d’impulsions nerveuses du cerveau vers le corps et du corps vers le cerveau. Les informations sensorielles sont transportées par les neurones sensoriels, voyagent de la périphérie à la moelle épinière à travers la racine dorsale, traversent une structure appelée ganglion spinal, ou anciennement ganglion rachidien, qui héberge les corps cellulaires des neurones sensitifs. Ensuite, l’information sensorielle se déplace directement vers le cerveau ou, comme indiqué ici, vers les neurones de la matière grise vertébrale. Une fois à l’intérieur de la moelle épinière, les neurones sensoriels se connectent aux interneurones dans l’un des bras supérieurs du noyau de la matière grise en forme de H, appelés les cornes postérieures.

Après le traitement des informations sensorielles dans le cerveau, le cerveau enverra une impulsion nerveuse à la périphérie. Pour atteindre les organes effecteurs appropriés, l’impulsion nerveuse traverse la corne antérieure, qui est l’un des bras inférieurs du noyau de la matière grise en forme de H. Ce circuit hautement structuré est utilisé pour transmettre à la fois les commandes volontaires envoyées par le cerveau ainsi que les arcs réflexes qui impliquent uniquement une communication avec la moelle épinière.

Maintenant que nous avons examiné tous les composants et fonctions du système nerveux central, nous sommes prêts à essayer de répondre à un problème d’entraînement.

En quoi consiste le système nerveux central? (A) Le cerveau et la moelle épinière. (B) Le cerveau et les nerfs crâniens. (C) Les nerfs périphériques des membres externes. (D) La colonne vertébrale et les nerfs spinaux.

Pour répondre à cette question, nous allons examiner la structure du système nerveux humain, en accordant une attention particulière aux composants du système nerveux central. Le système nerveux humain a trois fonctions principales. Il recueille les entrées sensorielles, les traitent et y répondent par une action motrice. Toutes ces fonctions sont exercées par les deux parties principales du système nerveux humain.

Les deux parties principales du système nerveux humain sont le système nerveux central et le système nerveux périphérique. Le système nerveux central est composé du cerveau et de la moelle épinière. Ces deux composants permettent de traiter et d’interpréter l’entrée sensorielle collectée ainsi que de coordonner une réponse motrice appropriée. Le système nerveux périphérique se réfère à tous les nerfs à l’extérieur du cerveau et de la moelle épinière. Ces composants aident à rassembler les entrées sensorielles et à exécuter l’action motrice appropriée. Avec cette information, nous sommes maintenant prêts à répondre à notre question. Le système nerveux central est composé du cerveau et de la moelle épinière.

Passons en revue ce que nous avons appris dans cette vidéo. Le système nerveux central est composé du cerveau et de la moelle épinière. Le cerveau et la moelle épinière sont entourés par les méninges, qui sont la dure-mère, l’arachnoïde et la pie-mère. Le cerveau est divisé en prosencéphale, mésencéphale et rhombencéphale. Les quatre lobes du cerveau sont les lobes frontal, temporel, pariétal et occipital. La moelle épinière est séparée en quatre régions: les régions cervicale, thoracique, lombaire et sacrée.

Nagwa utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En savoir plus sur notre Politique de Confidentialité.