Vidéo de la leçon : Insuffisance rénale Biologie

Dans cette vidéo, nous allons apprendre à décrire et à évaluer les traitements pour l’insuffisance rénale.

10:26

Transcription de vidéo

Dans cette vidéo, nous allons découvrir les causes et les symptômes de l’insuffisance rénale. Nous allons comparer les coûts et les avantages de la transplantation rénale et de la dialyse rénale. Et nous étudierons le fonctionnement de la dialyse rénale.

Les reins sont des organes de la taille d'un poing, en forme de haricot, situés près du bas de la cage thoracique, de chaque côté de la colonne vertébrale. Nos reins ont la fonction excrétrice de production d’urine. La production d’urine est essentielle pour permettre à notre organisme de maintenir l’homéostasie, c’est-à-dire un environnement interne constant et normal. Nos reins sont si importants qu'ils sont l'un des rares organes internes à être présents en paires, ce qui est une grande chance pour nous, car un être humain autrement en bonne santé peut survivre avec un seul rein fonctionnel.

Les reins produisent de l’urine en filtrant notre sang. Un rein qui fonctionne correctement maintient l’équilibre parfait des ions, aussi appelés sels ou minéraux, et de l’eau dans la circulation sanguine. Les reins éliminent également les déchets solubles comme l’urée. Mais lorsque nos reins ne fonctionnent plus correctement, à cause d’une maladie aiguë ou chronique, notre sang n’est pas filtré correctement et l’homéostasie est perturbée. L’eau et les ions deviennent déséquilibrés et des déchets comme de l’urée s’accumulent dans le sang. Cette maladie est connue sous le nom d’insuffisance rénale et peut rapidement entraîner une maladie grave et la mort.

Cette figure représente une coupe transversale simplifiée du rein. Nos reins sont des organes incroyablement travailleurs. Ils sont capables de s’adapter instantanément et en permanence aux conditions changeantes de notre organisme et d’aider à maintenir l’homéostasie. C’est possible grâce à l'action des néphrons, illustrés ici, qui sont les structures microscopiques qui produisent de l’urine. Ce schéma est très simplifié. Le néphron est une structure complexe, composée de vaisseaux sanguins et de tubules.

Lorsque le sang pénètre dans le néphron, la quasi-totalité des petites molécules sont filtrées hors de la circulation sanguine. Cela inclut l’eau, les ions, le glucose et les déchets solubles, mais pas les cellules ni les protéines. Ensuite, tous les matériaux utiles sont réabsorbés dans la circulation sanguine. Cela inclut tout le glucose, juste la bonne quantité d’ions et presque toute l’eau. Les déchets, les ions et l’eau qui restent sont excrétés sous forme d’urine. Il existe environ un million de néphrons minuscules dans chaque rein. À n’importe quel instant, nos reins contiennent environ vingt pour cent de tout notre volume sanguin. Lorsque les reins d'une personne sont défaillants, il est extrêmement difficile de remplacer leur fonction complexe.

L’insuffisance rénale arrive quand les reins cessent de fonctionner correctement et que le sang n’est plus filtré comme il se doit. Lorsque la fonction des reins tombe à 15 pour cent ou moins de la normale, un patient est dit en insuffisance rénale terminale, ou IRT. Certains des symptômes accompagnant généralement la baisse de fonction rénale sont un gonflement ou œdème des membres, un changement du volume ou de la qualité de l’urine, un changement d’appétit, de la fatigue, ainsi que de fréquentes crampes musculaires.

Les deux causes les plus courantes d’IRT sont l’hypertension et le diabète. Sont également des facteurs de risque la consommation de drogues, alcool ou tabac et les antécédents familiaux d’insuffisance rénale chronique et autres affections rénales et neurologiques, comme par exemple la glomérulonéphrite, une inflammation des néphrons.

Il existe deux traitements possibles pour l’insuffisance rénale. Ce sont la transplantation rénale, ou greffe de rein, et la dialyse. Rénal est un mot qui signifie en rapport avec les reins. La transplantation rénale est le traitement le moins courant car il faut que le rein d’un donneur se libère. C’est une solution à plus long terme qui améliore considérablement la qualité de vie du patient, elle est donc généralement préférée. La dialyse est plus courante, mais il s'agit d'une solution moins permanente et qui peut s'avérer à terme plus coûteuse. Examinons maintenant de plus près ces deux options de traitement.

On parle de transplantation rénale ou greffe de rein lorsque le rein d'une personne récemment décédée ou d'un donneur vivant est prélevé et implanté dans le corps d'un patient souffrant d'insuffisance rénale. La transplantation rénale peut sembler être la solution parfaite, mais la procédure comporte de sérieux risques et inconvénients. Le corps du patient peut rejeter le rein transplanté. Cela signifie que le système immunitaire du patient attaque le rein du donneur car il le considère comme un intrus. Les patients dans cette situation doivent prendre des immunosuppresseurs le reste de leur vie. Les immunosuppresseurs répriment ou diminuent l’activité globale du système immunitaire. Ces médicaments protègent le nouveau rein, mais ils rendent également le patient vulnérable aux infections.

L’autre inconvénient de la transplantation rénale est qu'il n'y a tout simplement pas assez de dons de reins pour tout le monde. Les patients peuvent passer toute leur vie à attendre que le bon rein soit disponible. En attendant, la fonction du rein peut être remplacée par un traitement appelé dialyse.

Dans la dialyse rénale, un mécanisme externe est utilisé pour filtrer le sang à la place des reins. Une machine de dialyse contrôle le flux de sang et de liquides à travers ce qu’on appelle un dialyseur, également connu sous le nom de rein artificiel. Pendant la dialyse, le patient est connecté au dialyseur par deux aiguilles insérées dans ses vaisseaux sanguins. Le sang sort du corps du patient et pénètre dans le dialyseur, où il est filtré et rééquilibré. Ensuite, le sang est réinjecté au patient.

Regardons ça de plus près. Dans le dialyseur, il y a un réseau de tubes. Les tubes sont semi-perméables, ce qui signifie que les petites molécules peuvent passer librement, mais pas les grosses molécules ni les cellules. Le sang du patient entre à l’intérieur des tubes et un fluide spécialisé appelé liquide de dialyse, ou dialysat, en ressort. Le liquide de dialyse contient la plupart des éléments du plasma sanguin sain. Ce sont notamment le bon équilibre entre l’eau et les ions et une absence de déchets métaboliques comme l’urée.

Rappelez-vous que la diffusion est la tendance naturelle des molécules à passer de leurs zones de forte concentration à celles de faible concentration. Cela signifie que si la concentration d’ions dans le sang est plus élevée que dans le fluide de dialyse, les ions sortiront du sang du patient à travers le tube semi-perméable et entreront dans le fluide de dialyse. Si la concentration d’eau est plus élevée dans le liquide de dialyse que dans le sang du patient, alors l’eau sortira du fluide de dialyse par le tube semi-perméable et rejoindra le sang du patient. Comme il n’y a pas d’urée dans le liquide de dialyse, toute l’urée sort du sang du patient à travers le tube semi-perméable et va dans le liquide de dialyse. Ainsi, l’équilibre de l’eau et des ions du sang est rétabli et tous les déchets sont éliminés. Il y a parfois du glucose dans le liquide de dialyse. On l’ajoute pour éviter que le patient ne perde trop de glucose par diffusion pendant la dialyse.

Classiquement deux à quatre litres de sang sont complètement filtrés par séance de dialyse. Afin d’efficacement rétablir l'équilibre de ce sang, un apport constant en nouveau liquide de dialyse doit être pompé dans le dialyseur. Le fluide de dialyse est pompé à travers le dialyseur dans le sens inverse de celui du sang. Cette organisation est dite à contre-courant; elle permet de maintenir un gradient de concentration élevé sur la longueur du tube de dialyse, de sorte que le sang est filtré plus efficacement.

Mais la dialyse en tant que traitement de l’insuffisance rénale présente plusieurs inconvénients. Un rein peut maintenir l’homéostasie en permanence, mais la dialyse ne fonctionne que lorsque le patient est attaché à une machine de dialyse rénale. Les patients doivent se rendre dans un hôpital ou un centre de dialyse plusieurs fois par semaine pendant quatre à six heures à la fois pour être traités. Les patients en dialyse doivent également suivre un régime strictement limité afin de limiter l’accumulation de déchets et d’ions entre les traitements. La dialyse n’est pas une solution permanente pour l’insuffisance rénale et ne peut pas être utilisée indéfiniment. Les patients en dialyse auront éventuellement besoin d’une transplantation rénale.

Maintenant que nous avons étudié l’insuffisance rénale, ses causes, ses symptômes et ses traitements, essayons de répondre à une question d’entraînement.

Si les reins ne fonctionnent pas correctement, certaines substances ne seront pas éliminées de l’organisme. Quels déchets s'accumulent dans le sang d'une personne souffrant d'insuffisance rénale? (A) L’urée, (B) le dioxyde de carbone, (C) le glucose, (D) les globules rouges morts ou (E) la bile.

Les reins sont des organes qui filtrent les déchets du sang. Cette question liste plusieurs substances, puis nous demande laquelle est un déchet que l'on s'attendrait à trouver accumulé dans le sang d'une personne souffrant d'insuffisance rénale. Les reins sont deux organes de la taille d’un poing en forme de haricots situés près de la base de la cage thoracique, de chaque côté de la colonne vertébrale. Ce sont des organes du système urinaire et ils sont responsables de la production d’urine.

L’urine est un liquide de couleur jaune clair à ambrée qui contient de l’eau, des ions et des déchets solubles comme l’urée. En cas de défaillance des reins, la production d'urine est moins efficace, ce qui signifie que les déchets présents dans l'urine, comme l'urée, sont susceptibles de s'accumuler dans le sang. L'urée est donc le déchet qui devrait s'accumuler dans le sang d'une personne souffrant d'insuffisance rénale.

Prenons un moment pour passer en revue ce que nous avons appris. L'insuffisance rénale terminale survient lorsque la fonction rénale est inférieure à 15 % de la normale. Il existe deux traitements possibles pour l’insuffisance rénale. L'une d'elles est la transplantation rénale, qui consiste à implanter le rein d'un donneur chez le patient. Et l’autre est la dialyse rénale, dans laquelle le sang est filtré à l’aide d’un dialyseur.

Nagwa utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En savoir plus sur notre Politique de Confidentialité.