Le portail a été désactivé. Veuillez contacter l'administrateur de votre portail.

Vidéo de question : Décrire les molécules du non-soi avec l’exemple des protéines de surface des pathogènes Biologie

Les molécules du non-soi, comme les protéines en surface des agents pathogènes, stimulent la production d’immunoglobulines solubles par le système immunitaire. Quel terme décrit les molécules du non-soi?

01:31

Transcription de vidéo

Les molécules du non-soi, comme les protéines en surface des agents pathogènes, stimulent la production d’immunoglobulines solubles par le système immunitaire. Quel terme décrit les molécules du non-soi?

En général, le système immunitaire ne reconnaît pas les protéines à la surface de ses propres cellules. Ces protéines sont appelées protéines du soi. Une molécule du non-soi est une substance ou une protéine étrangère sur un agent pathogène, c’est-à-dire un agent biologique qui peut provoquer une maladie, tel qu'un virus ou une bactérie. Les cellules spécialisées de notre système immunitaire peuvent reconnaître ces molécules du non-soi. Et dès que le système immunitaire identifie une invasion, une réponse immunitaire est déclenchée.

Par exemple, lorsqu’un lymphocyte B reconnaît une protéine du non-soi, il est activé et commence à produire des protéines globulaires solubles appelées anticorps ou immunoglobulines. Le lymphocyte B possède des anticorps spécifiques à sa surface, qui peuvent se lier spécifiquement à des molécules du non-soi. Ces molécules du non-soi sont ce qu’on appelle les antigènes, et chaque anticorps est spécifique à un antigène en particulier.

Nous pouvons maintenant répondre correctement à la question. Les molécules du non-soi, retrouvées en surface des agents pathogènes et stimulant la production d’immunoglobulines solubles par le système immunitaire, sont ce qu’on appelle des antigènes.

Nagwa utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En savoir plus sur notre Politique de Confidentialité.