Le portail a été désactivé. Veuillez contacter l'administrateur de votre portail.

Vidéo de la leçon : Expressions d’addition Mathématiques

Dans cette vidéo, nous allons apprendre à lire, écrire et modéliser des expressions d’addition avec des nombres jusqu’à 10.

11:23

Transcription de vidéo

Expressions d’addition

Dans cette vidéo, nous allons apprendre à lire, écrire et modéliser des expressions d’addition avec des nombres jusqu’à 10. Voici deux groupes de carottes. Dans le premier groupe, on peut voir une, deux, trois, quatre carottes. Dans le second groupe, il y en a une, deux. On sait que le nombre total de carottes est le même résultat que quatre plus deux. Cela équivaut à une, deux, trois, quatre, cinq, six carottes. Quatre carottes et deux carottes correspondent à six carottes. On a ajouté quatre à deux pour obtenir six comme réponse. Mais savais-tu que quatre plus deux égale toujours six ? On peut représenter cette somme en dessinant des papillons. Quatre papillons roses et deux papillons bleus équivaut à un total de six papillons. Peu importe qu’on ajoute quatre billes à deux billes, ou quatre cubes à deux autres. Additionner les nombres quatre et deux nous donne toujours six.

Ne serait-il pas bien de trouver un autre moyen pour écrire quatre plus deux égale six sans avoir besoin de dessiner des carottes, des papillons ou des billes ? Bon, on peut y arriver par le biais de ce qu’on appelle une expression. Comme il s’agit d’une opération d’addition, on aura une expression d’addition. Le mot « expression » peut paraître un peu compliqué, mais, en fait, il désigne une manière d’illustrer une opération numérique à l’aide de nombres et de symboles. Autrement dit, on va montrer que quatre plus deux égale six sans dessiner d’images et sans écrire de mots, en utilisant uniquement des nombres et des symboles.

La première chose à faire est d’indiquer le nombre quatre. On l’a déjà fait en haut, n’est-ce pas ? On écrit le nombre quatre. Voilà. Maintenant, on a besoin d’un symbole pour dire qu’on va ajouter deux. On peut utiliser le signe d’addition, qui ressemble à deux lignes qui se croisent comme ça. Ce symbole signifie ajouter ou plus. Bien sûr, on sait qu’on ajoute deux. On peut alors lire notre expression jusque-là : quatre plus deux.

À ce stade, on a besoin d’un symbole qui indique l’égalité ou le résultat. On veut pouvoir écrire quatre plus deux égale six. On peut alors utiliser ce qu’on appelle le signe égal. Ce symbole se forme de deux lignes droites comme ça. Quatre plus deux est égal à, ou quatre plus deux donne, six. On a ainsi traduit notre opération numérique par une expression d’addition. Quatre plus deux vaut six. Essayons maintenant de répondre à quelques questions où on va traiter des expressions d’addition.

Sélectionne le modèle correct qui représente l’expression un plus trois égale quatre.

Dans cette question, on a une expression. Il s’agit d’une opération numérique composée de nombres et de symboles. On peut voir qu’elle contient le signe d’addition. Quand ce symbole se trouve entre deux nombres, on sait qu’on a besoin de les additionner. Il signifie plus ou additionner. D’après notre opération numérique, un plus trois égale quatre. On sait également que c’est correct, non ? Si on a le nombre un et qu’on y ajoute trois, on aura quatre. La question nous demande de sélectionner ou de choisir le modèle correct qui traduit l’expression un plus trois égale quatre. Il y a quatre réponses données. En regardant ces modèles, on trouve qu’on utilise des pommes pour modéliser l’expression. On a des pommes vertes et des pommes rouges ajoutées les unes aux autres à chaque fois.

Bon, lequel de ces modèles représente l’expression un plus trois égale quatre ? Quel indice pourrait nous permettre de sélectionner le modèle correct parmi ces quatre ? On sait qu’on cherche un modèle où le nombre total de pommes équivaut à quatre. Quel est le modèle qui a une somme de quatre ? Le nombre total de pommes dans le premier modèle est une, deux, trois, quatre. Ce premier modèle pourrait être alors la bonne réponse. Le deuxième modèle affiche un total de une, deux, trois pommes. Donc, il ne peut pas être correct. Le prochain modèle illustre un total de une, deux, trois, quatre pommes aussi. Il pourrait être le modèle à sélectionner. Si on regarde rapidement le dernier modèle, on peut voir que le total est supérieur à quatre. Il est supérieur au modèle précédent, non ?

Pour résumer, il y a uniquement deux modèles qui ont une somme de quatre pommes. Mais lequel traduit l’expression un plus trois vaut quatre ? Notre premier modèle illustre une, deux pommes vertes ajoutées à une, deux pommes rouges, ce qui donne quatre pommes. Notre prochaine réponse possible montre une pomme verte plus une, deux, trois pommes rouges. C’est bien la bonne réponse : un plus trois. Le modèle représentant l’expression un plus trois égale quatre est celui qui indique qu’une pomme verte plus trois pommes rouges égale quatre pommes.

Détermine l’expression numérique correspondante.

On peut voir ici ce qu’on appelle une expression illustrée par des images. Elle se compose d’images et de symboles. La première image contient trois chenilles. Puis, il y a ce symbole en forme de croix. C’est un signe d’addition. Il signifie plus ou additionner. On a besoin d’ajouter quelque chose à nos trois chenilles. L’image suivante montre une chenille seulement. On veut ajouter une chenille à nos trois chenilles. La dernière image affiche le total, ce qu’on obtient en additionnant les deux ensembles de chenilles. Mais avant la dernière image, on peut voir un autre symbole composé de deux traits. C’est le signe d’égalité. Il sert à montrer le résultat de trois plus un, autrement dit la somme. Quelle est leur somme ? On va compter ces chenilles. Une, deux, trois, quatre chenilles, bien sûr. On sait que trois plus un vaut quatre, n’est-ce pas ?

Après avoir lu notre expression illustrée correctement, on peut répondre à la question, qui nous demande de trouver l’expression numérique correspondante. D’abord, on voit trois chenilles dans la première image, donc on va commencer par écrire le nombre trois. Il est également indiqué qu’il y a une chenille dans la deuxième image. On a besoin d’additionner les deux ensemble, d’où le recours au signe d’addition. Trois plus un. Maintenant, avant d’écrire la somme, on doit écrire le signe égal. Trois plus un égale... Quel est le résultat ? Trois plus un est égal à quatre. Regarde maintenant l’expression numérique. Elle ne contient pas d’images. Il n’y a pas de mots non plus. Par contre, elle nous indique toujours que trois plus un égale quatre.

Nathalie a deux voitures rouges et Jacob a trois voitures bleues. Combien y a-t-il de voitures ? Détermine l’expression numérique correspondante. Un plus un égale deux. Un plus deux vaut trois. Trois plus trois est égal à six. Trois plus quatre est égal à sept. Ou deux plus trois égale cinq.

D’après l’énoncé, Nathalie et Jacob ont le même nombre de voitures. Nathalie a deux voitures rouges et Jacob a trois voitures bleues. La première partie de la question nous demande : combien y a-t-il de voitures ? Quel est le nombre total de voitures ? On va les compter. Une, deux, trois, quatre. Il y a cinq voitures en tout. Deux voitures rouges plus trois voitures bleues égale cinq voitures.

La deuxième partie de la question nous demande de sélectionner l’expression numérique correspondante. On cherche une expression numérique indiquant que deux voitures rouges plus trois voitures bleues égale cinq voitures. Chacune de nos expressions numériques représente une expression d’addition. On le sait parce qu’elles contiennent toutes ce symbole. C’est le signe plus. Il traduit l’addition de deux nombres ensemble.

Donc, on cherche une expression numérique qui exprime l’addition de deux et trois. Est-ce que tu peux la repérer ? Cette expression montre deux plus trois. Mais, est-ce que la réponse est correcte ? Bon, on peut voir aussi le signe égal dans cette expression numérique. Il exprime le résultat de deux plus trois, soit la somme. De même, cette expression numérique nous indique que deux plus trois vaut cinq. C’est bien ce qu’on cherche.

Si Nathalie a deux voitures rouges et que Jacob a trois voitures bleues, on sait qu’ils ont tous les deux cinq voitures. Par conséquent, l’expression numérique correspondante est deux plus trois égale cinq.

Alors, qu’est-ce qu’on a appris dans cette vidéo ? D’abord, on a appris qu’une expression numérique est un moyen d’illustrer une opération numérique à l’aide de nombres et de symboles. De plus, on s’est entraîné à lire, écrire et modéliser des expressions d’addition avec des nombres jusqu’à 10.

Nagwa utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En savoir plus sur notre Politique de Confidentialité.