Le portail a été désactivé. Veuillez contacter l'administrateur de votre portail.

Vidéo de question : Identifier quelle solution est une base faible Chimie

Laquelle des solutions suivantes est un exemple de base faible? [A] Une solution 2 M de NH₃ [B] Une solution 0,1 M de NaOH [C] Une solution 0,2 M de Ba(OH)₂ [D] Une solution 1 M de LiOH [E] Une solution 0,5 M de KOH

04:05

Transcription de vidéo

Laquelle des solutions suivantes est un exemple de base faible? (A) Une solution à deux molaires de NH3. (B) Une solution 0,1 molaire de NaOH. (C) Une solution 0,2 molaire de BaOH2. (D) Une solution un molaire de LiOH. (E) Une solution 0,5 molaire de KOH.

Dans cette question, nous devons identifier laquelle des solutions énumérées dans les choix de réponses est un exemple de base faible. Chaque choix de réponse nous indique la concentration molaire de la solution et la formule chimique du soluté dans la solution. En regardant tous les choix de réponses, nous remarquons que chaque solution a une concentration différente. La concentration molaire est une mesure de la quantité de moles d’un soluté dissoute dans un volume précis de solution.

Le choix de réponse (B), une solution 0,1 molaire de NaOH, a la plus faible concentration parmi tous les choix de réponse. Le choix de réponse (A), une solution à deux molaires de NH3, est la solution la plus concentrée. Bien que nous puissions être tentés de penser que la solution dans le choix de réponse (A) est une base forte, c’est inexact. La concentration molaire d’une solution basique n’est pas un indicateur de la force de la base. Nous devons comparer les choix de réponses d’une manière différente.

La force d’une base dépend de la capacité de la base à s’ioniser. Au cours du processus d’ionisation, une molécule ou unité d’une substance se dissocie en ions distincts avec des charges opposées. Les bases fortes s’ionisent complètement dans une solution, tandis que les bases faibles s’ionisent partiellement. D’après la théorie d’Arrhenius des acides et des bases, une base est une substance qui produit des ions OH− dans une solution. En examinant les choix de réponse (B), (C), (D) et (E), nous voyons que les formules chimiques fournies contiennent l’ion hydroxyde. Ce sont tous de bons exemples de bases d’Arrhenius.

Les huit bases les plus fortes sont celles qui sont composées d’un métal alcalin ou alcalino-terreux et de l’ion hydroxyde. Toutes les bases des choix (B) à (E) sont sur cette liste, donc ce sont des bases fortes. Si nous dissolvions la base du choix (E), KOH, dans l’eau, seuls les ions K+ et OH− dissous seraient présents. Il ne resterait aucune unité de KOH. Les bases des choix de réponse (B) à (E) sont toutes des bases fortes; elles s’ionisent complètement en solution. Nous pouvons éliminer ces choix de réponse.

Même si la formule chimique du composé dissous dans la solution du choix (A) ne contient pas l’ion hydroxyde, il est toujours classé en tant que base. Selon la théorie des acides et des bases de Brӧnsted–Lowry, une base est une substance qui accepte des ions H+. L’ammoniac, ou NH3, est un exemple de base selon la théorie de Brӧnsted–Lowry. Dans une solution aqueuse, la molécule de NH3 accepte un ion hydrogène d’une molécule d’eau, formant les ions NH4+ et OH−. Dans l’équation représentée, une double flèche est utilisée car les molécules de NH3 ne s’ionisent pas toutes. Certaines bases faibles, comme l’ammoniac, comportent un atome d’azote avec un doublet d’électrons non-liant.

La solution qui est un exemple de base faible est le choix de réponse (A), une solution à deux molaires de NH3.

Nagwa utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En savoir plus sur notre Politique de Confidentialité.