Le portail a été désactivé. Veuillez contacter l'administrateur de votre portail.

Vidéo de la leçon : Soustraire de 3, 4 et 5 Mathématiques

Dans cette vidéo, nous allons apprendre à utiliser des images et des équations de soustraction afin de montrer toutes les différentes façons de soustraire des nombres 3, 4 et 5.

09:09

Transcription de vidéo

Soustraire de trois, quatre et cinq

Dans cette vidéo, nous allons apprendre à utiliser des images et des équations de soustraction ou des expressions numériques afin de montrer toutes les différentes façons de soustraire des nombres trois, quatre et cinq. Commençons par réfléchir aux moyens de soustraction du nombre trois. Ici, nous avons trois supporters de football applaudissant leur équipe. Nous pouvons utiliser un cadre à cinq cases pour modéliser notre groupe de supporters : un, deux, trois. Si nous dessinons un modèle partie-tout, nous écrirons le nombre trois en haut, car il représente le montant total, le groupe entier, et il vaut trois.

Maintenant, quelles sont les différentes façons de soustraction du nombre trois ? Eh bien, pour commencer, nous pouvons simplement en retirer un. Imaginons que l’un des supporters de football en ait un peu marre du match. Il décide de rentrer chez lui avant la fin du match. Nous pouvons également illustrer cette soustraction à l’aide de nos jetons. Si nous commençons par trois jetons et que nous en retirons un, combien de jetons nous restera-t-il ?

Bon, si nous regardons nos deux images, nous pouvons en déduire la réponse. Il reste un, deux supporters de football. Dans notre cadre à cinq cases, nous pouvons voir un, deux jetons. En retirant un jeton, nous divisons le groupe de trois jetons en deux parties. Et vous savez que nous pouvons compléter notre modèle partie-tout afin de montrer ces deux parties. Trois moins un nous donne deux, parce que un plus deux font trois.

Nous pouvons même écrire notre soustraction sous forme d’expression numérique ou d’équation. Nous avons commencé par trois, puis nous en avons soustrait un. Nous devons donc utiliser le signe de soustraction, cette courte ligne, suivi du nombre que nous avons retiré. Trois moins un égale deux, ce qui signifie que c’est l’équivalent de deux. Voilà une soustraction que nous pouvons effectuer en retirant un nombre de trois. Que pouvons-nous faire d’autre ?

Remettons le groupe de supporters ensemble. Nous pouvons donc recommencer par trois, nous avons déjà essayé d’en retirer un. Essayons d’en retirer deux. Cette fois, nous pouvons imaginer que deux de nos supporters de football en ont assez du match, et qu’ils décident tous les deux de rentrer chez eux. La soustraction que nous devons effectuer maintenant est trois moins un, deux. Quel nombre s’ajoute à deux pour que la somme soit trois ?

Eh bien, nous savons que deux plus un font trois. C’est ainsi que nous en déduisons que trois moins deux égale un. Nous avons trouvé deux manières différentes pour soustraire du nombre trois. Trois moins un égale deux, et trois moins deux égale un. Nous avons essayé de déterminer toutes les soustractions possibles en retirant un au début, puis en retirant deux.

Essayons de mettre en pratique cette compétence de retirer un, puis de retirer un de plus pour trouver toutes les différentes façons possibles de soustraire des nombres quatre et cinq. Nous avons quelques questions qui vont nous aider à nous entraîner.

Déterminez l’équation manquante. Quatre moins un égale trois. Espace vide. Quatre moins trois égale un. Et nous avons cinq réponses possibles. Quatre moins trois égale deux. Quatre moins deux égale un. Quatre moins trois égale un. Quatre moins deux égale deux. Ou quatre moins un égale trois.

Dans cette question, on nous donne quelques cadres à dix cases. Et à côté de chacun des cadres à dix cases se trouve une équation ou une expression numérique. Ensuite, contrairement aux autres cadres à dix cases, le cadre du milieu a une équation manquante. On nous demande de déterminer l’équation ou l’expression numérique manquante. Jetons donc un coup d’œil sur nos cadres à dix cases. Que nous montrent-ils ?

Dans le premier cadre à dix cases, nous pouvons voir quatre jetons verts. Nous commençons donc par le nombre quatre. Mais l’un des jetons a été barré. Nous l’avons retiré. Que nous reste-t-il si nous avions quatre et que nous en avons enlevé un ? Il nous reste un, deux, trois. On sait également que c’est correct, non ? Parce que un et trois sont une paire de nombres qui s’additionnent pour donner quatre. Quatre moins un égale trois.

En observant le prochain cadre à dix cases, nous pouvons voir que nous avons recommencé par quatre jetons verts. Mais cette fois, nous en avons enlevé trois. Combien en reste-t-il ? Autrement dit, quel nombre s’ajoute à trois pour nous donner quatre ? Nous savons que trois et un font quatre. C’est pourquoi nous pouvons dire que quatre moins trois nous donne un. Alors, quelle est notre équation manquante ?

Encore une fois, nous avons commencé par quatre jetons verts. Mais le cadre montre que nous devons soustraire deux. La soustraction recherchée est quatre moins deux. Maintenant, si nous regardons les réponses données, nous pouvons voir que cette soustraction apparaît deux fois. Quatre moins deux égale un, et quatre moins deux égale deux. Laquelle des deux est correcte ? Quel nombre s’ajoute à deux pour obtenir quatre ?

Nous savons que deux plus deux vaut quatre. Donc si nous retirons deux du nombre quatre, nous nous retrouverons avec deux. Notre équation manquante est quatre moins deux égale deux.

Déterminez l’équation manquante. Cinq moins un égale quatre. Cinq moins deux égale trois. Espace vide. Cinq moins quatre égale un.

Dans ce problème, on nous donne quatre cadres à dix cases, et chaque cadre illustre une soustraction. Si nous regardons nos cadres à dix cases, nous pouvons voir que la rangée supérieure de chaque cadre est complètement remplie. En d’autres termes, nous commençons par cinq jetons à chaque fois. C’est pourquoi lorsque nous regardons les expressions numériques ou les équations à côté de ces cadres, nous trouvons que cinq est le premier nombre. C’est le nombre par lequel nous commençons. Mais vous pouvez voir que nous n’avons pas d’expression de soustraction pour notre troisième image. La soustraction manque. La question nous demande de trouver cette équation manquante.

Bon, nous savons par quel nombre commencer. Tout comme toutes les autres images, nous avons d’abord cinq jetons verts. Si nous regardons notre première image, nous allons voir que nous retirons une petite quantité de jetons, un seulement. Ensuite, dans la deuxième image, nous en enlevons un de plus. Nous en enlevons deux. En retirant un de plus à chaque fois, nous savons comment trouver toutes les différentes possibilités de soustraction. Si nous en enlevons deux dans cette image, alors dans le prochain calcul, nous devons en retirer trois.

Vérifions le cadre pour nous assurer de ce raisonnement. Oui, nous pouvons constater que nous retirons trois de nos cinq jetons. Il ne nous reste plus qu’à réfléchir à la réponse possible. Quel nombre s’ajoute à trois pour obtenir cinq ? Nous pouvons imaginer un train de cubes contenant cinq cubes. Si nous le divisons de sorte à avoir trois dans un groupe, alors nous savons qu’il y en aura deux dans l’autre groupe. Cinq jetons moins trois jetons nous donne deux jetons. Nous pouvons voir dans notre dernière équation que nous en retirons un de plus. Ici, cinq moins quatre est égal à un. Nous savons que trois plus deux font cinq. Donc notre équation manquante est cinq moins trois égale deux.

Qu’avons-nous appris dans cette vidéo ? Nous avons appris à utiliser des images et des équations de soustraction ou des expressions numériques afin de montrer toutes les différentes façons de soustraire des nombres trois, quatre et cinq.

Nagwa utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En savoir plus sur notre Politique de Confidentialité.