Vidéo question :: Rappeler comment l’insuline contrôle la glycémie | Nagwa Vidéo question :: Rappeler comment l’insuline contrôle la glycémie | Nagwa

Vidéo question :: Rappeler comment l’insuline contrôle la glycémie Biologie • Troisième secondaire

Lequel des énoncés suivants n’est pas favorisé par l’activité de l’insuline ? [A] l’absorption de glucose par les cellules à partir du sang [B] la production de glycogène dans les cellules [C] la production de molécules de glucose par les cellules [D] la diminution du taux de glucose dans le sang s’il dépasse la normale

03:34

Transcription de la vidéo

Lequel des énoncés suivants n’est pas favorisé par l’activité de l’insuline ? (A) l’absorption de glucose par les cellules à partir du sang (B) la production de glycogène dans les cellules (C) la production de molécules de glucose par les cellules ou (D) la diminution du taux de glucose sanguin s’il dépasse la normale

Cette question nous interroge sur une hormone appelée insuline qui est sécrétée par le pancréas. Afin de répondre correctement à cette question, passons en revue les faits essentiels sur le rôle endocrinien du pancréas et sur la manière dont l’insuline affecte la glycémie.

Une glycémie trop élevée ou trop basse peut être dangereuse, mais heureusement, le pancréas peut la réguler. Mais comment y parvient-il ? Le pancréas sécrète deux hormones : l’insuline et le glucagon. Ce sont des hormones antagonistes. En d’autres termes, elles agissent en opposition l’une à l’autre pour maintenir la glycémie dans un intervalle normal.

Voyons maintenant les effets de chaque hormone sur l’organisme. Nous allons commencer par l’insuline. L’augmentation de la glycémie, par exemple après un repas, est détectée par le pancréas qui réagit en augmentant sa sécrétion d’insuline. L’insuline est transportée dans l’organisme par le sang. La plupart des cellules corporelles possèdent des récepteurs de l’insuline auxquels se lie l’insuline, ce qui stimule les cellules à absorber du glucose. Elles utilisent ensuite le glucose dans la respiration cellulaire pour libérer l’énergie requise à diverses fonctions, telles que la contraction musculaire, la production de nouveaux composants cellulaires et le métabolisme.

La question demande un processus qui n’est pas stimulé par l’insuline. Comme l’absorption de glucose par les cellules est stimulée par l’insuline, nous pouvons exclure l’option (A).

Lorsque l’insuline se liee aux cellules hépatiques et musculaires, elle les incite à absorber le glucose et à assembler les molécules pour former un glucide complexe et ramifié appelé glycogène. Il agit comme une réserve de glucose, car il est insoluble et non réactif. Il reste donc dans la cellule sans affecter la fonction de la cellule. L'insuline incite également les cellules adipeuses, c'est-à-dire les cellules graisseuses, à absorber le glucose et à le transformer en lipides pour le stocker. Nous pouvons maintenant exclure l’option (B) car la production de glycogène dans les cellules est, encore une fois, déclenchée par l’insuline.

L’élimination du glucose sanguin fait redescendre la glycémie à la normale, ce qui signifie que nous pouvons également supprimer l’option (D) des réponses possibles.

Lorsque la glycémie revient à la normale, le pancréas le détecte et réduit sa sécrétion d’insuline. L’insuline supprime également la libération de l’hormone glucagon afin qu’il ne soit pas sécrété lorsque les niveaux sanguins de sucre sont normaux ou supérieurs à la normale. Cependant, lorsque la glycémie chute, c’est au tour du glucagon de faire son travail. La diminution de la glycémie est encore une fois détectée par le pancréas. Cette fois, c’est le glucagon qui est libéré en réponse dans le sang. Le glucagon est transporté au sein de l’organisme et se lie aux récepteurs du foie, provoquant la décomposition du glycogène stocké en molécules de glucose individuelles. Le glucagon incite également les cellules hépatiques à produire du glucose à partir d’acides aminés et de glycérol. Le glucose est ensuite libéré dans le sang, ce qui permet de ramener la concentration sanguine de glucose à la normale.

Nous pouvons maintenant revenir à notre question, qui nous demande laquelle des réponses n’est pas favorisée par l’activité de l’insuline. En examinant les points essentiels sur le pancréas et ses hormones, nous avons exclu les options (A), (B) et (D), car ce sont tous des processus stimulés par la libération d’insuline. Il nous reste donc la bonne réponse (C). La réponse qui n’est pas favorisée par l’activité de l’insuline est la production de molécules de glucose par les cellules.

Rejoindre Nagwa Classes

Assistez à des séances en direct sur Nagwa Classes pour stimuler votre apprentissage avec l’aide et les conseils d’un enseignant expert !

  • Séances interactives
  • Chat et messagerie électronique
  • Questions d’examen réalistes

Nagwa utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Apprenez-en plus à propos de notre Politique de confidentialité