Le portail a été désactivé. Veuillez contacter l'administrateur de votre portail.

Vidéo de question : Rappel sur la façon dont les paramètres de la théorie des collisions influencent la vitesse de réaction Chimie

Laquelle des propositions suivantes n’augmenterait pas la vitesse de réaction, selon la théorie des collisions ? [A] Les particules qui entrent en collision plus fréquemment ; [B] Les particules ayant plus d’énergie ; [C] Une température plus élevée ; [D] Une énergie d’activation plus élevée ; [E] Une concentration plus élevée de particules.

03:40

Transcription de vidéo

Laquelle des propositions suivantes n’augmenterait pas la vitesse de réaction, selon la théorie des collisions? A) Les particules qui entrent en collision plus fréquemment ; B) Les particules ayant plus d’énergie ; C) Une température plus élevée ; D) Une énergie d’activation plus élevée ; Ou E) une concentration plus élevée de particules.

La théorie des collisions est une théorie qui établit une relation entre les particules en collision et leur réactivité, et formule que des réactions se produisent lorsque les particules entrent en collision avec suffisamment d’énergie. Des collisions plus fréquentes et de plus haute énergie augmentent la vitesse de la réaction. Donc, ce que dit la théorie des collisions, c’est que les réactions ne se produisent qu’en raison d’une collision. Mais lorsqu’une collision à lieu, l’une des deux choses suivantes se produit. Ce qui se passera dépendra de deux facteurs : l’énergie de la collision de particules et l’énergie d’activation de la réaction.

Dans le diagramme de l’énergie en fonction de l'évolution de la réaction, nous pouvons considérer l’énergie d’activation comme « la bosse » entre les réactifs et les produits. La valeur de l’énergie d’activation est égale à la hauteur de cette bosse au-dessus de sa ligne de base la plus proche. Si l’énergie de la collision est supérieure à l’énergie d’activation, la théorie de la collision indique qu’une réaction se produira. Mais si l’énergie de la collision est inférieure à l’énergie d’activation, les particules vont simplement rebondir les unes sur les autres. En termes simples, l’énergie d’activation est l’énergie nécessaire pour rompre les liaisons dans les réactifs et permettre aux produits de se former.

Maintenant que nous avons résumé la théorie des collisions, nous pouvons examiner la question et trouver quelle proposition n’augmentera pas la vitesse de réaction selon la théorie des collisions. La première proposition est : les particules qui entrent en collision plus fréquemment. Selon la théorie des collisions, plus les collisions sont fréquentes, plus la vitesse de réaction est élevée. En effet, plus il y a de collisions, plus il y a de chances que des réactions se produisent. Puisque cela augmenterait la vitesse de réaction, ce n’est pas une bonne réponse.

Qu’en est-il des particules ayant plus d’énergie? Eh bien, plus les particules ont d’énergie, plus l’énergie des collisions est élevée, ce qui signifie que plus de collisions conduiront à ce que une réaction se produise avec succès. Puisque cela augmenterait également la vitesse de réaction, c’est également une mauvaise réponse.

Alors, qu’en est-il d’une température plus élevée. Ceci peut être rattaché à la proposition précédente, car l’énergie des particules augmente avec la température. Ainsi, une température plus élevée signifierait des collisions de plus haute énergie et plus de réactions.

Donc, nous pouvons passer à la quatrième proposition : une énergie d’activation plus élevée. Avoir une énergie d’activation plus élevée signifie que chaque collision individuelle doit avoir une énergie plus élevée pour qu’une réaction se produise avec succès. Donc, une énergie d’activation plus élevée ralenti la réaction et, par conséquent, diminue la vitesse de la réaction. Donc, nous avons trouvé la bonne réponse.

Mais juste pour être sûr, regardons la cinquième proposition. Une concentration plus élevée de particules signifie que les particules entrent en collision plus fréquemment. Des collisions plus fréquentes signifient une vitesse de réaction plus élevée. Donc, celle-ci n’est pas non plus une bonne réponse. Donc, parmi les cinq propositions, la seule qui n’augmentera pas la vitesse de réaction, selon la théorie des collisions, est : une énergie d’activation plus élevée.

Nagwa utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En savoir plus sur notre Politique de Confidentialité.