Vidéo question :: Identifier le chemin d’une impulsion électrique à partir du nœud sinusal | Nagwa Vidéo question :: Identifier le chemin d’une impulsion électrique à partir du nœud sinusal | Nagwa

Vidéo question :: Identifier le chemin d’une impulsion électrique à partir du nœud sinusal Biologie • Deuxième secondaire

Les schémas montrent un aperçu simplifié du cycle cardiaque. Les flèches violettes indiquent le déplacement d’une impulsion électrique et l’ombrage violet indique le moment où une zone se contracte. Quel schéma illustre le mieux le déplacement initial de l’impulsion électrique du nœud sinusal ? [A] schéma 1 [B] schéma 2 [C] schéma 3 [D] schéma 4

02:22

Transcription de la vidéo

Les schémas fournis montrent un aperçu simplifié du cycle cardiaque. Les flèches violettes indiquent le déplacement d’une impulsion électrique et l’ombrage violet indique le moment où une zone se contracte. Quel schéma illustre le mieux le déplacement initial de l’impulsion électrique du nœud sinusal ?

Comme nous le savons, le cœur est l’organe qui nous maintient en vie en pompant du sang vers les différentes parties de l’organisme. L’action de pompage du cœur implique des cycles de contractions et de relâchements des compartiments cardiaques. Au cours d’un cycle cardiaque, également appelé battement de cœur, les compartiments cardiaques se contractent dans un certain ordre puis se relâchent.

Passons en revue cette séquence d’évènements qui se produit au cours d’un cycle cardiaque. Tout d’abord, tous les compartiments du cœur sont relâchés et les oreillettes sont remplies de sang provenant des veines et de la veine cave. Deuxièmement, dans le coin supérieur droit de l’oreillette droite du cœur, une structure appelée nœud sinusal génère une impulsion électrique. Ce signal électrique se propage à travers les parois musculaires des deux oreillettes, comme le montrent les flèches violettes du schéma. En conséquence, les deux oreillettes se contractent, ce qui est indiqué par l’ombrage violet sur le deuxième schéma.

Les valves situées en bas des oreillettes s’ouvrent et la contraction pousse le sang dans les ventricules. Le nœud auriculo-ventriculaire situé dans le coin inférieur gauche de l’oreillette droite est stimulé par le signal électrique généré par le nœud sinusal. Le nœud auriculo-ventriculaire génère ensuite un signal électrique qui se propage à travers un faisceau de fibres musculaires appelé le faisceau de His.

Le signal électrique progresse ensuite du faisceau de His aux fibres de Purkinje, comme le montrent les flèches violettes du schéma. Ces fibres transmettent le signal électrique dans les parois musculaires des ventricules, provoquant leur contraction. Cette contraction des ventricules pompe le sang hors du cœur vers l’aorte et l’artère pulmonaire. Et finalement, le cœur revient à un état relâché que nous avons décrit dans le premier schéma, prêt à commencer un nouveau cycle.

Maintenant que nous avons passé en revue la séquence du cycle cardiaque, nous pouvons répondre à notre question. Le schéma qui illustre le mieux le déplacement initial de l’impulsion électrique du nœud sinusal est le deuxième.

Rejoindre Nagwa Classes

Assistez à des séances en direct sur Nagwa Classes pour stimuler votre apprentissage avec l’aide et les conseils d’un enseignant expert !

  • Séances interactives
  • Chat et messagerie électronique
  • Questions d’examen réalistes

Nagwa utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Apprenez-en plus à propos de notre Politique de confidentialité