Le portail a été désactivé. Veuillez contacter l'administrateur de votre portail.

Vidéo de question : Identifier l’effecteur d’un arc réflexe Biologie

Une lumière éblouissante est projetée vers votre œil. Votre pupille se contracte pour empêcher l’entrée de la lumière. Dans cette action réflexe, quel est l’effecteur?

02:49

Transcription de vidéo

Une lumière éblouissante est projetée vers votre œil. Votre pupille se contracte pour empêcher l’entrée de la lumière. Dans cette action réflexe, quel est l’effecteur?

Pour répondre à cette question, rappelons d’abord ce qu’est une action réflexe. Une action réflexe est une réponse à un stimulus qui se produit presque instantanément et involontairement, ce qui signifie que cette réponse est initiée sans faire intervenir la pensée consciente. D’après la question, elle décrit une telle action qui se produit pour changer la taille de la pupille et nous demande de définir l’effecteur dans ce scénario. Mais qu’est-ce qu’un effecteur? Un effecteur est la partie du corps, généralement un muscle ou une glande, qui exécute une réponse à un stimulus. Un stimulus est tout changement dans l’environnement interne ou externe qui peut influencer l’activité de l’organisme, par exemple, un changement de la température environnante ou un changement de la glycémie.

La question porte sur une réponse de la pupille, alors examinons cela plus en détail. La taille de la pupille change en fonction des changements d’intensité lumineuse. En cas de faible luminosité, le diamètre de la pupille augmente pour laisser entrer plus de lumière dans l'œil et nous aider à voir. En cas de forte luminosité, le diamètre se réduit pour protéger les cellules photosensibles de la rétine, les bâtonnets et les cônes, contre les dommages. La taille de la pupille est contrôlée par de petits muscles de l’iris, la partie colorée de votre œil.

Il y a deux types de muscles dans l’iris: les muscles circulaires et radiaux. Comme son nom l’indique, les muscles circulaires entourent l’iris, comme le montre la figure ici. Les muscles radiaux rayonnent de la pupille et sont ancrés sur le bord externe de l’iris. Les muscles deviennent plus courts quand ils se contractent. Ainsi, lorsque les muscles circulaires se contractent, leur circonférence se raccourcit et le diamètre de la pupille est réduit. Lorsque les muscles radiaux fixés autour du bord de l'iris se contractent, ils tirent vers l'extérieur, ce qui élargit la pupille. Toutes les paires de muscles agissent de manière antagoniste, c’est-à-dire l’une contre l’autre. Ainsi, lorsque les muscles circulaires se contractent, les muscles radiaux se relâchent et vice versa.

Dans un arc réflexe, les évènements vont dans un certain ordre. Le premier est le stimulus, et le dernier est la réponse, qui est effectuée par l’effecteur. Si nous revenons à la question, ici le stimulus est la lumière qui brille dans l’œil et la réponse est la contraction de la pupille.

Après avoir passé en revue les faits essentiels concernant la réponse de l'œil aux changements d'intensité lumineuse, nous pouvons maintenant répondre correctement à la question. Dans cette réaction réflexe, l’effecteur est le muscle qui entoure la pupille.

Nagwa utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En savoir plus sur notre Politique de Confidentialité.