Le portail a été désactivé. Veuillez contacter l'administrateur de votre portail.

Vidéo de question : Identifier le type d’électrolyte auquel le chlorure de sodium correspond Chimie

Complétez la phrase : Le chlorure de sodium aqueux peut être considéré comme un _.

04:01

Transcription de vidéo

Complétez la phrase. Le chlorure de sodium aqueux peut être considéré comme un –espace vide- (A) électrolyte faible, (B) non-électrolyte ou (C) électrolyte fort.

La question mentionne une solution aqueuse de chlorure de sodium. Aqueux veut dire eau et désigne spécifiquement l’eau dissolvant une autre substance, dans ce cas le chlorure de sodium. Ainsi, le chlorure de sodium est le soluté et l’eau est le solvant.

Lorsqu’un soluté et un solvant se mélangent, une solution se forme. Le solvant, dans ce cas l’eau, est le constituant majeur de la solution, et le soluté, dans ce cas le chlorure de sodium, est le constituant mineur. Une solution est un mélange homogène, où la composition et les propriétés sont uniformes ou identiques dans tout le mélange.

Examinons une solution de chlorure de sodium, puis les termes électrolyte faible, non-électrolyte et électrolyte fort. Lorsque du chlorure de sodium solide est ajouté à de l’eau et agité, les particules dans le chlorure de sodium se séparent en ions Na+ et en ions Cl−. L’équation de ce processus de dissolution est indiquée ici. Nous disons que les ions sodium et les ions chlorure sont dissociés ou séparés. Ces ions, car ils sont séparés et en solution liquide, sont libres de se déplacer. Parce que ces charges peuvent se déplacer, cette solution peut conduire de l’électricité.

Nous disons que le chlorure de sodium est un électrolyte. Un électrolyte est une substance qui produit une solution électriquement conductrice lorsqu’elle est dissociée ou ionisée en ions dans un solvant. Les électrolytes sont considérés comme forts ou faibles ; sinon on considère que ce ne sont pas du tout des électrolytes. Les électrolytes forts se dissocient complètement dans les solvants polaires, les électrolytes faibles se dissocient partiellement et les non-électrolytes ne se dissocient pas et ne s’ionisent pas en solution. Le chlorure de sodium est un composé ionique. Quand il est mélangé avec de l’eau, un composé polaire, il se dissocie complètement.

Le chlorure de sodium est un électrolyte fort. S’il y a assez d’eau, tout le chlorure de sodium se dissociera en ions séparés, ne laissant aucun solide non dissous. La solution aura le nombre maximal d’ions disponibles pour conduire l’électricité. C’est pourquoi nous disons que le chlorure de sodium est un électrolyte fort.

Un exemple d’électrolyte faible est l’acide acétique. Notez que l’acide acétique ne va pas simplement se dissocier, mais il va réagir avec l’eau, et c’est pourquoi l’eau est inscrite comme l’un des réactifs. Le bon terme ici est « ioniser », puisqu’une réaction avec l’eau produit des ions. Nous pourrions donc écrire le mot « ioniser » dans ces définitions au lieu du mot « dissocier » si la substance en question réagit avec l’eau. Pour les électrolytes faibles, nous utilisons une double flèche afin de montrer que certains des ions réagissent pour reformer les réactifs. Nous disons qu’un électrolyte faible s’ionise de manière incomplète ou partielle. Il contient une petite proportion d’ions en solution disponibles pour conduire l’électricité.

Enfin, un exemple de non-électrolyte est le glucose. Le glucose solide peut se dissoudre dans l’eau pour former du glucose aqueux, mais il n’y a pas d’ions qui se forment. Ainsi, une solution de glucose ne peut pas conduire l’électricité car il n’y a pas de particules chargées qui se déplacent librement.

Ainsi, le chlorure de sodium aqueux peut être considéré comme un électrolyte fort (C).

Nagwa utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En savoir plus sur notre Politique de Confidentialité.