Le portail a été désactivé. Veuillez contacter l'administrateur de votre portail.

Vidéo de question : Comprendre comment utiliser correctement une clé dichotomique Biologie

Un étudiant veut utiliser une clé dichotomique pour identifier et classer des organismes. Comment peut-il l’utiliser correctement ?

03:29

Transcription de vidéo

Un étudiant veut utiliser une clé dichotomique pour identifier et classer des organismes. Comment peut-il l’utiliser correctement ? (A) Il devrait utiliser des caractéristiques observables communes lors de la différenciation entre les organismes au début. (B) Il devrait éviter autant que possible d’utiliser des caractéristiques morphologiques. (C) Il devrait considérer plus de deux caractéristiques à la fois. (D) Aucune des réponses n’est correcte.

Cette question nous interroge sur les clés dichotomiques qui sont importantes pour identifier les organismes d’un groupe défini de spécimens.

Ici, le mot « spécimen » signifie tout ou une partie d’un organisme qui a été collecté pour être exposé ou analysé. Pour illustrer le concept de clé dichotomique, nous pouvons prendre une clé théorique comprenant différents vertébrés, englobant un large groupe d’organismes possédant une colonne vertébrale. Ensuite, à chaque jonction de la clé dichotomique, nous pouvons séparer nos spécimens par leurs caractéristiques morphologiques, ou caractères observables, comme s’ils possèdent ou non des poils.

Vous remarquerez que nous ne nous concentrons que sur deux caractéristiques à la fois, ce qui est facile à retenir puisque le préfixe di- dans dichotomique signifie deux. Ces caractéristiques sont généralement opposées, ce qui signifie qu’un côté de la jonction pourrait être la présence d’un caractère, tandis que l’autre côté est l’absence du même caractère.

Ainsi, à la première jonction, le vertébré a des poils, ce qui l’identifie comme un mammifère, ou non, puis nous passons à la prochaine série de descriptions. Ceci sépare les mammifères des autres vertébrés qui n’ont pas de poils, comme les oiseaux et les poissons. Il est préférable de commencer par des caractéristiques communes et plus globales, qui deviennent plus spécifiques à mesure que nous progressons dans la clé dichotomique.

Maintenant que nous comprenons mieux les clés dichotomiques et la façon dont elles sont utilisées pour identifier différents spécimens, essayons de répondre à notre question sur la manière dont les clés dichotomiques peuvent être utilisées correctement.

L’option (A) indique que l’étudiant devrait utiliser des caractéristiques observables communes lors de la différenciation entre les organismes au début. Cela est vrai et semble être la bonne réponse, mais assurons-nous en en éliminant d’abord les autres choix.

L’option (B) indique qu’il devrait éviter autant que possible d’utiliser des caractéristiques morphologiques. Ceci est faux, car les clés dichotomiques se basent sur les caractères observables. L’option (C) indique qu’il devrait considérer plus de deux caractéristiques à la fois. Ceci est également faux, car les clés dichotomiques ne se concentrent que sur deux caractères.

Par conséquent, l’affirmation qui décrit comment utiliser correctement une clé dichotomique est donnée par l’option (A). Il devrait utiliser des caractéristiques observables communes lors de la différenciation entre les organismes au début.

Nagwa utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En savoir plus sur notre Politique de Confidentialité.