Vidéo question :: Déterminer le type de liaison n’impliquant pas d’attraction entre les noyaux et les électrons | Nagwa Vidéo question :: Déterminer le type de liaison n’impliquant pas d’attraction entre les noyaux et les électrons | Nagwa

Vidéo question :: Déterminer le type de liaison n’impliquant pas d’attraction entre les noyaux et les électrons Chimie • Deuxième secondaire

Quel type de liaison chimique n’implique pas d’attraction électrostatique entre les noyaux chargés positivement et les électrons chargés négativement ?

02:14

Transcription de la vidéo

Quel type de liaison chimique n’implique pas d’attraction électrostatique entre les noyaux chargés positivement et les électrons chargés négativement ?

Les liaisons chimiques se forment lorsque les atomes partagent ou échangent des électrons entre eux. Des liaisons covalentes se forment lorsque des atomes partagent des électrons de valence. La figure représente une liaison covalente entre deux atomes d’hydrogène. Les liaisons covalentes sont stables grâce à une combinaison de forces d’attraction et de répulsion entre les protons et les électrons des atomes impliqués dans la liaison.

Nous savons qu’il y a une répulsion électrostatique entre des particules qui ont une charge de même signe. Il existe également une attraction électrostatique entre des particules ayant des charges opposées. Les atomes liés par covalence finissent par se retrouver à une distance stable, où les forces électrostatiques d’attraction et de répulsion s’équilibrent. Les protons du noyau ont une charge positive. Ils sont attirés par les électrons négatifs des autres atomes liés par covalence. La liaison covalente implique une attraction entre les noyaux et les électrons. Ce n’est donc pas la bonne réponse à cette question.

Les liaisons métalliques se forment lorsque les électrons de valence des atomes de métal forment tous ensemble une mer de charge électrostatique négative. Les atomes de métal se transforment en ions chargés positivement et en une mer d’électrons délocalisés, comme le montre la figure. Les liaisons métalliques impliquent l’attraction électrostatique forte entre les noyaux des cations de charge positive et les électrons de charge négative. Ce n’est pas non plus la bonne réponse à cette question.

Les liaisons ioniques se forment à partir de l’attraction électrostatique entre les ions de charges positives et négatives. Il se produit souvent un transfert d’électrons. Dans de nombreux cas, les atomes de métal prennent une charge globale positive en perdant des électrons. Les non-métaux prennent une charge négative en gagnant des électrons. Les ions de charges opposées sont attirés les uns par les autres et forment une liaison ionique. De nombreux ions qui se lient entre eux forment un réseau ionique géant. La liaison ionique est due à l’attraction entre des ions de charges opposées. Cela n’implique pas l’attraction électrostatique entre les noyaux chargés positivement et les électrons chargés négativement.

Par conséquent, la réponse à cette question est le type de liaison chimique appelé liaison ionique.

Rejoindre Nagwa Classes

Assistez à des séances en direct sur Nagwa Classes pour stimuler votre apprentissage avec l’aide et les conseils d’un enseignant expert !

  • Séances interactives
  • Chat et messagerie électronique
  • Questions d’examen réalistes

Nagwa utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Apprenez-en plus à propos de notre Politique de confidentialité