Le portail a été désactivé. Veuillez contacter l'administrateur de votre portail.

Vidéo de question : Comprendre l’utilité de l’ADN recombinant Biologie

Quel choix parmi les suivants n’utilise pas de l’ADN recombinant? [A] produire de l’insuline en utilisant des cellules bactériennes pour traiter les diabétiques [B] traiter un patient atteint de la maladie de thalassémie avec des cellules de moelle osseuse d’un donneur sain [C] modifier les génomes bactériens pour produire des antigènes d’agents pathogènes et créer des vaccins sûrs [D] modifier le génome des plantes pour produire des cultures résistantes à certaines maladies.

03:31

Transcription de vidéo

Quel choix parmi les suivants n’est pas une utilisation de l’ADN recombinant? (A) produire de l’insuline en utilisant des cellules bactériennes pour traiter les diabétiques. (B) traiter un patient atteint de la maladie de thalassémie avec des cellules de moelle osseuse d’un donneur sain. (C) modifier les génomes bactériens pour produire des antigènes d’agents pathogènes et créer des vaccins sûrs. Ou (D) modifier le génome des plantes pour produire des cultures résistantes à certaines maladies.

Cette question nous interroge sur l’ADN recombinant. Mais qu’est-ce que l’ADN recombinant au juste? L’ADN recombinant est la production de nouvelles informations génétiques en combinant de l’ADN provenant d’au moins deux sources différentes. Il peut s’avérer très utile, car des gènes utiles peuvent être insérés dans le génome de différents organismes. Le génome est l’ensemble de l’information génétique contenue dans un organisme. Supposons que nous voulions modifier le génome des cellules bactériennes pour inclure le gène qui produit l’insuline humaine. Pour ce faire, nous devons fabriquer de l’ADN recombinant en combinant de l’ADN provenant de deux sources. Nous avons donc comme sources le gène de l’insuline humaine et l’ADN bactérien.

Dans la plupart des cas, on utilise un type spécial d’ADN bactérien, appelé ADN plasmidique, pour fabriquer de l’ADN recombinant. Il s’agit d’un ADN distinct de l’ADN chromosomique de la bactérie, qui peut être introduit dans les cellules bactériennes. Donc, ce gène de l’insuline est inséré dans l’ADN bactérien pour former de l’ADN recombinant. Cet ADN recombinant peut ensuite être transféré dans les cellules bactériennes, qui exprimeront le gène de l’insuline, produisant ainsi de l’insuline. L’insuline produite peut ensuite être extraite et utilisée pour traiter les diabétiques. Maintenant, examinons les différents choix de réponse pour savoir laquelle n’est pas une utilisation de l’ADN recombinant.

Le choix de réponse (A) parle de produire de l’insuline en utilisant des cellules bactériennes pour traiter les diabétiques. Comme nous l’avons vu, il s’agit bien d’une utilisation de l’ADN recombinant, donc cette réponse est incorrecte. Le choix de réponse (B) parle de traiter un patient atteint de la thalassémie avec des cellules de moelle osseuse d’un donneur sain. On a pas recours à de l’ADN recombinant dans ce cas, puisque les cellules de moelle osseuse ayant un défaut génétique sont simplement remplacées par des cellules saines d’un donneur. Il n’y a pas d’ADN recombinant créé dans ce processus. Par conséquent, cette réponse est correcte. Même si nous avons certainement trouvé la bonne réponse, examinons les deux derniers choix pour en être sûr.

Le choix de réponse (C) parle de modifier le génome bactérien pour produire des antigènes d’agents pathogènes et créer des vaccins sûrs. Il s’agit bien d’une utilisation de l’ADN recombinant, car nous avons besoin de combiner de l’ADN bactérien avec l’ADN de l’agent pathogène pour fabriquer de l’ADN recombinant. Par conséquent, cette réponse est incorrecte. Le choix de réponse (D) parle de modifier le génome des plantes pour produire des cultures résistantes à certaines maladies. On utilise de l’ADN recombinant dans ce cas, car on doit combiner de l’ADN de plante avec une deuxième source d’ADN pour conférer une résistance aux plantes. Donc, cette réponse est incorrecte.

Par conséquent, (B) est la bonne réponse, car ce n’est pas une utilisation de l’ADN recombinant.

Nagwa utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En savoir plus sur notre Politique de Confidentialité.