Le portail a été désactivé. Veuillez contacter l'administrateur de votre portail.

Vidéo de question : Identifier une réaction de décomposition thermique qui produit de l’oxygène gazeux Sciences

Lors d’une expérience, quatre tubes à essai contenant chacun un composé chimique différent sont chauffés. Après un certain temps de chauffage, une buchette incandescente est placée près de l’embouchure de chaque tube à essai. Quel tube à essai devrait-il rallumer la buchette incandescente ?

02:22

Transcription de vidéo

Lors d’une expérience, quatre tubes à essai contenant chacun un composé chimique différent sont chauffés. Après un certain temps de chauffage, une buchette incandescente est placée près de l’embouchure de chaque tube à essai. Quel tube à essai devrait-il rallumer la buchette rougeoyante ? (A) L’hydroxyde de zinc, (B) le carbonate de calcium, (C) le sulfate de plomb, (D) le nitrate de sodium.

Dans cette question, nous avons une série de quatre tubes à essais contenant chacun un solide différent. Au cours du chauffage, une réaction de décomposition thermique se produit. Lors d’une réaction de décomposition thermique, une substance se décompose lorsqu’elle est chauffée pour former deux ou plusieurs nouvelles substances. Voyons les réactions de décomposition thermique qui se produisent pour les solides placés dans chaque tube à essai. Dans le tube à essai (A), l’hydroxyde de zinc se décompose thermiquement en oxyde de zinc solide et en vapeur d’eau. Dans le tube à essai (B), le carbonate de calcium subira également une décomposition thermique. Ici aussi un oxyde est formé, l’oxyde de calcium, et le gaz dégagé est du dioxyde de carbone.

Dans le tube à essai (C), si on chauffe le sulfate de plomb (II) à une température supérieure à 1000 degrés Celsius, le composé se décompose en un oxyde solide appelé oxyde de plomb (II) et en trioxyde de soufre gazeux acide. Dans le quatrième et dernier tube à essai, nous constatons que le nitrate de sodium se décompose thermiquement sous l’effet de la chaleur pour produire du nitrite de sodium solide et de l’oxygène gazeux. On remarque qu’au cours de toutes ces réactions, des gaz sont produits, soit de la vapeur d’eau, du dioxyde de carbone, du trioxyde de soufre ou de l’oxygène. En chimie, les tests sur les gaz courants comprennent l’utilisation d’une buchette allumée pour tester le gaz hydrogène, l’utilisation de chaux vive pour tester le gaz carbonique, un papier tournesol humide pour tester le trioxyde de soufre, ou une buchette incandescente pour tester l’oxygène gazeux.

Lorsqu’une buchette incandescente entre en contact avec de l’oxygène gazeux, la disponibilité accrue en oxygène rallume la buchette, traduisant un test positif pour l’oxygène gazeux. Comme l’oxygène gazeux a été produit lors de la décomposition thermique du nitrate de sodium, la bonne réponse est le tube à essai (D).

Nagwa utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En savoir plus sur notre Politique de Confidentialité.