Vidéo question :: Rappel de la fonction principale des cuticules cireuses | Nagwa Vidéo question :: Rappel de la fonction principale des cuticules cireuses | Nagwa

Vidéo question :: Rappel de la fonction principale des cuticules cireuses Biologie • Deuxième secondaire

Dans les feuilles des plantes, quelle est la fonction principale des cuticules cireuses ?

03:47

Transcription de la vidéo

Dans les feuilles des plantes, quelle est la fonction principale des cuticules cireuses ? (A) Elles empêchent la perte de minéraux par diffusion à partir de la plante. (B) Elles captent la lumière du soleil nécessaire à la photosynthèse. (C) Elles fournissent une surface pour que les réactions aient lieu. Ou (D) elles empêchent une perte d’eau excessive de la feuille par évaporation.

Pour répondre à cette question, passons en revue les faits essentiels concernant la structure de la feuille et, ce faisant, nous réduisons nos options. La feuille est spécialement adaptée à son rôle qui consiste à effectuer la photosynthèse. La photosynthèse est le processus par lequel les plantes fabriquent leur propre nourriture et se produit dans les chloroplastes. Là, le dioxyde de carbone et l’eau sont convertis en sucres, tels que le glucose, et en oxygène en présence de la lumière du soleil. Les chloroplastes contiennent un pigment vert appelé chlorophylle, qui absorbe l’énergie du soleil. Cette énergie lumineuse est ensuite convertie en énergie chimique, qui est stockée dans les molécules de glucose produites.

Bien entendu, il n’y a pas que la photosynthèse qui se déroule à l’intérieur des cellules. Il y a aussi d’autres réactions, telles que la respiration, la production d’enzymes et la sécrétion d’hormones. Ces réactions se produisent dans le cytoplasme et à l’intérieur d’autres organites cellulaires. Maintenant que nous avons découvert où les réactions ont lieu, nous pouvons exclure l’option (C), car ce sont les organites à l’intérieur de la cellule qui fournissent une surface pour que les réactions se produisent.

Nous avons parlé de l'énergie, mais qu'en est-il des substrats qui entrent au début dans la réaction ? Le dioxyde de carbone pénètre dans la feuille à travers de petits pores, principalement dans la partie inférieure de la feuille, appelés stomates. C’est le pluriel, stomate s’il n’y en a qu’un. Le dioxyde de carbone diffuse dans les espaces aériens de la couche spongieuse du mésophylle, puis dans les cellules où a lieu la photosynthèse. L’eau est amenée du sol par les vaisseaux du xylème. Les sels minéraux sont transportés avec l’eau et servent à fabriquer d’autres molécules, telles que les acides aminés, à partir des glucides produits par la plante. L’eau s’évapore de la feuille à travers les stomates ouverts. Ainsi, la nuit, les stomates se ferment pour essayer de réduire la perte d’eau.

Si la perte d'eau est trop importante, non seulement la photosynthèse cessera, mais la plante se flétrira et finira par mourir. La feuille a donc une autre adaptation pour réduire la perte d’eau : la cuticule cireuse, ainsi appelée car elle est fabriquée à partir d’une substance hydrofuge appelée cutine. Cette cuticule est sécrétée par l’épiderme supérieur, indiqué ici. Elle se trouve sur l’épiderme supérieur, car c’est le côté qui fait face au soleil et qui est donc plus susceptible de devenir chaud. Toutes les pertes d’eau ne peuvent pas être contrôlées en fermant simplement les stomates. Si la température ou le vent devient trop élevé, les plantes commencent à perdre de l’eau par l’épiderme supérieur. La cuticule cireuse réduit autant que possible cette perte d’eau.

L'épiderme supérieur et la cuticule cireuse sont tous deux transparents et incolores afin de laisser passer la lumière du soleil jusqu'aux cellules palissadiques situées en dessous, qui constituent la principale couche où se déroule la photosynthèse. Si ces couches supérieures sont incolores et transparentes, cela signifie qu’elles ne peuvent pas contenir le pigment vert de chlorophylle et ne peuvent donc pas absorber l’énergie du soleil. Par conséquent, nous pouvons exclure l’option (B).

Maintenant que nous avons examiné la structure de la feuille et sa spécialisation dans la photosynthèse, revenons à notre question. Nous avons déjà exclu les options (B) et (C). Nous avons également appris que la cuticule cireuse est une couche résistante à l’eau et peut donc réduire les pertes d’eau à la surface de la feuille. Par conséquent, la bonne réponse est (D). Dans les feuilles des plantes, la fonction principale des cuticules cireuses est d’empêcher une perte d’eau excessive de la feuille par évaporation.

Rejoindre Nagwa Classes

Assistez à des séances en direct sur Nagwa Classes pour stimuler votre apprentissage avec l’aide et les conseils d’un enseignant expert !

  • Séances interactives
  • Chat et messagerie électronique
  • Questions d’examen réalistes

Nagwa utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. Apprenez-en plus à propos de notre Politique de confidentialité