Le portail a été désactivé. Veuillez contacter l'administrateur de votre portail.

Vidéo de la leçon : Régulation de la Glycémie Biologie

Dans cette vidéo, nous allons apprendre à décrire la régulation de la glycémie par l’insuline et le glucagon comme exemple de rétroaction négative.

13:25

Transcription de vidéo

Dans cette vidéo, nous allons découvrir les hormones insuline et glucagon et comment ils fonctionnent ensemble dans un système de rétroaction négative pour maintenir des concentrations normales et saines de glucose dans l‘organisme. Ensuite, nous travaillerons ensemble sur quelques questions pratiques. Et enfin, nous passerons en revue ce que nous aurons appris.

Le glucose est un type de sucre simple. Le glucose est considéré comme une molécule riche en énergie car il possède de nombreuses liaisons chimiques stables. Au cours d’un processus appelé respiration cellulaire, ces liens chimiques stables sont rompus. Et l’énergie libérée est utilisée pour actionner les processus vitaux de presque toutes nos cellules. Et ce processus est la raison pour laquelle le glucose est si important. Afin que nos cellules fonctionnent correctement, la concentration de glucose dans notre sang doit être maintenue dans un intervalle précis et restreint.

Si la concentration de glucose sanguin est trop basse, ce qui signifie qu’il n’y a pas assez de glucose dans le sang, nos cellules ne pourront pas transférer suffisamment d’énergie pendant la respiration cellulaire pour fonctionner correctement. Nous pouvons nous sentir faibles, fatigués, tremblants, étourdis, et même nous évanouir. En revanche, une concentration en glucose dans le sang trop élevée peut endommager nos cellules, nos vaisseaux sanguins et nos nerfs, provoquant de graves problèmes à long terme.

La concentration idéale de glucose dans le sang est généralement comprise entre 70 et 140 milligrammes de glucose par décilitre de sang. La régulation de la glycémie est un exemple de maintien de l’homéostasie, ou d’un milieu intérieur normal et constant, par notre corps. Et afin d’atteindre l’homéostasie, notre corps doit maintenir un équilibre constant entre le glucose issu des aliments que nous mangeons et le glucose que notre corps utilise et stocke.

Ainsi, lorsque les concentrations sanguines de glucose commencent à augmenter, les cellules du corps sont stimulées pour stocker et utiliser le glucose du flux sanguin, et les concentrations sanguines de glucose redescendent à la normale. Et lorsque les concentrations sanguines de glucose commencent à baisser, les cellules du corps sont stimulées pour libérer et consommer moins de glucose, ce qui fait que les concentrations de glucose sanguin commencent à remonter à la normale.

Mais comment nos cellules décident-elles de conserver ou de libérer du glucose? Eh bien, c’est le rôle de nos messagers chimiques, également appelés les hormones. Et pour comprendre la régulation de la glycémie, nous allons regarder de plus près deux hormones, toutes deux produites par le pancréas. Il y a l’insuline, qui a pour effet de diminuer notre concentration de glucose dans le sang ; et le glucagon, qui a pour effet d’augmenter notre concentration sanguine de glucose.

Chaque fois que nous mangeons un encas ou un repas ou que nous buvons une boisson sucrée, le glucose est absorbé dans la circulation sanguine par l’intestin grêle. Le pancréas détecte cette augmentation de la concentration sanguine de glucose et libère l’hormone insuline. L’insuline se répand dans la circulation sanguine, ce qui lui permet d’atteindre les cellules, les organes et les tissus cibles. Nous savons déjà que l’insuline diminue notre glycémie. Et elle le fait de plusieurs manières.

L’insuline provoque l’absorption du glucose par le foie, où il sera stocké sous la forme d’une molécule appelée le glycogène. Le glycogène est un glucide complexe et insoluble, qui contient de nombreuses molécules de glucose. La conversion du glucose en glycogène permet de le conserver jusqu’à ce qu’il soit demandé. Le glycogène peut également être stocké dans nos cellules musculaires. L’insuline incite également notre corps à convertir le glucose en graisse, qui est stockée dans nos cellules adipeuses. De plus, l’insuline favorise généralement les activités cellulaires qui consomment du glucose telles que la respiration cellulaire. Puisque l’insuline amène notre corps à utiliser et à stocker le glucose, la concentration en glucose dans notre circulation sanguine diminue progressivement.

Le pancréas détecte la baisse de la glycémie et cesse de produire de l’insuline. Mais nos cellules continuent d’utiliser le glucose pour la respiration cellulaire, et donc les concentrations de glucose sanguin continuent de baisser. Les différentes cellules du pancréas détectent ce changement et libèrent une hormone appelée le glucagon. Le glucagon se répand dans la circulation sanguine, ce qui lui permet d’atteindre les cellules, les organes et les tissus cibles. Le glucagon stimule les cellules du foie à reconvertir le glycogène en glucose et à le libérer dans la circulation sanguine. Le glucagon ralentit généralement les activités cellulaires qui consomment du glucose, telles que la respiration cellulaire. L’augmentation de la concentration en glucose est détectée par le pancréas. Et le pancréas cesse de produire du glucagon.

Avant de poursuivre, il est utile de distinguer ces deux termes essentiels qui sont souvent confondus, le glycogène et le glucagon. Eh bien, nous avons appris que le glucagon est une hormone qui a des effets variés dans le corps contribuant à augmenter la concentration sanguine du glucose, et que le glycogène est un glucide complexe composé de plusieurs molécules de glucose. Il s’agit donc d’une molécule de stockage d’énergie. Mais ils se ressemblent tellement. Même les racines des mots n’aident pas beaucoup puisque le glucagon est composé de deux racines qui signifient sucre et stimuler, tandis que dans le mot glycogène elles signifient sucre et fabriquer.

Une astuce que de nombreux étudiants trouvent utile est une petite rime. Lorsque les glucoses s’en vont, nous libérons du glucagon, ce qui vrai. Lorsque les concentrations de glucose sanguin sont faibles, le glucagon est produit et libéré par le pancréas. Alors essayez de vous souvenir de cette rime, ou trouvez votre propre technique pour vous aider à vous souvenir de la différence entre le glucagon et le glycogène.

Lorsque nous regardons de plus près le diagramme que nous venons de créer, nous nous apercevons qu’il existe plusieurs liens. Une augmentation de la concentration en glucose sanguin entraînera une augmentation de la concentration d’insuline dans le sang. L’insuline provoque l’élimination et l’utilisation du glucose par les cellules de notre corps, ce qui entraîne une diminution du glucose sanguin, ce qui conduit finalement à une baisse de la quantité d’insuline. Et les conditions reviennent à la normale.

De l’autre côté, nous apprenons que lorsque la concentration de glucose sanguin diminue, le pancréas détecte ce changement et augmente la quantité de glucagon dans le sang. Le glucagon stimule nos cellules à conserver et à libérer le glucose, ce qui augmente sa concentration dans le sang. L’augmentation de la glycémie est détectée par le pancréas, ce qui finit par diminuer la concentration du glucagon dans le sang. Et les conditions reviennent à la normale.

Lorsqu’un système sert à rétablir des conditions normales, les scientifiques appellent cela une rétroaction négative. Voyons comment ce système de rétroaction négative maintient des niveaux de glucose normaux entre le petit-déjeuner et le déjeuner. Lorsque vous vous réveillez, votre glycémie est assez basse puisque vous n’avez pas mangé de la nuit. Après le petit-déjeuner, le glucose est absorbé dans la circulation sanguine et sa concentration augmente d’un seul coup. L’augmentation de la concentration en glucose sanguin entraîne une augmentation de la concentration sanguine d’insuline. L’insuline stimule le foie à stocker l’excès de glucose sous forme de glycogène. La concentration en glucose redescend à la normale et la concentration d’insuline diminue aussi. Au fil du temps, nos cellules continuent d’utiliser le glucose, ce qui fait que sa concentration sanguine chute en dessous de la normale.

Et comme nous venons de l’apprendre, lorsque les glucoses s’en vont, nous libérons du glucagon. Le glucagon stimule les cellules de notre foie à reconvertir le glycogène en glucose et à le libérer dans la circulation sanguine. Et lorsque la concentration sanguine du glucose revient à la normale, le glucagon cesse d’être libéré par le pancréas. Ce cycle se répètera aussi souvent que nécessaire pour maintenir notre glycémie proche de la normale, ou autrement dit de la valeur de référence entre les repas. Lorsque vous déjeunez enfin, le glucose de ce repas sera absorbé dans votre circulation sanguine et le cycle entier recommencera.

L’insuline et le glucagon agissent en permanence tout au long de la journée pour maintenir votre glycémie proche de la valeur de référence. Et ce n’est qu’un exemple de maintien de l’homéostasie par notre corps grâce à la rétroaction négative. Ensuite, tentons de répondre à une question.

Pour les questions suivantes sur la glycémie, indiquez les termes scientifiques clés décrits. Quelle hormone est libérée en réponse à une diminution de la glycémie? Quel est le nom de la molécule polysaccharide de stockage issue de la conversion du sucre dans le foie? Comment appelle-t-on le sucre principal obtenu à partir des glucides décomposés lors de la respiration cellulaire?

Cette question nous demande de rappeler certains termes essentiels sur la glycémie et son contrôle dans l’organisme. Les questions nous interrogent spécifiquement sur une hormone, un polysaccharide et le sucre principalement utilisé dans la respiration cellulaire. Donc, pour répondre à cette question, nous allons d’abord passer en revue les étapes de la régulation de la glycémie que ces termes décrivent.

La régulation du glucose dans le corps consiste à maintenir une concentration normale et constante du glucose dans le sang. Lorsque notre concentration de glucose sanguin dépasse la normale, une hormone appelée insuline est libérée dans la circulation sanguine. Les hormones sont des messagers chimiques, et l’insuline transmet le message aux cellules du corps en leur disant d’augmenter leur stockage et leur utilisation de glucose, ce qui réduira le glucose dans le sang, rétablissant ainsi une concentration sanguine en glucose normale.

Le glucose dans le corps est principalement utilisé pour le processus de la respiration cellulaire. Le glucose peut être converti en graisse pour être stocké dans nos cellules adipeuses, ou il peut être conservé sous forme de glycogène dans les cellules de notre foie et de nos muscles. Et lorsque notre glycémie est inférieure à la normale, une hormone appelée le glucagon est libérée. Le glucagon transmet le message inverse à nos cellules, en leur disant de réduire leur consommation et libérer le glucose de leur point de stockage. Dans le foie, le glycogène est reconverti en glucose et libéré dans la circulation sanguine, ce qui augmente la concentration en glucose dans le sang, rétablissant ainsi une concentration sanguine de glucose normale.

Nous sommes maintenant prêts à revenir à notre question. L’hormone qui est libérée en réponse à une diminution de la glycémie est le glucagon. Certains élèves trouvent utile de se rappeler l’expression que lorsque les glucoses s’en vont, nous libérons du glucagon.

La molécule du sucre de stockage qui se trouve dans le foie est le glycogène. Le glycogène est un glucide complexe composé de nombreuses molécules de glucose assemblées. Un autre indice dans cette question est le mot polysaccharide. Puisque poly- signifie plusieurs et que le saccharide est un autre mot pour désigner le sucre, nous en déduisons que le glycogène, qui contient beaucoup de glucose, est la bonne réponse.

Et enfin, le sucre décomposé lors de la respiration cellulaire est principalement le glucose. Pendant la respiration cellulaire, le glucose est décomposé, libérant de l’énergie qui sera transférée et utilisée pour d’autres processus vitaux; le glucose c’est donc bien ce que l’on entend par “sucre sanguin”.

Ensuite, terminons notre leçon en récapitulant ce que nous avons appris. Dans cette vidéo, nous avons appris comment l’insuline et le glucagon fonctionnent ensemble dans un processus de rétroaction négative pour maintenir l’homéostasie et contrôler la concentration en glucose sanguin.

Nagwa utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En savoir plus sur notre Politique de Confidentialité.