Le portail a été désactivé. Veuillez contacter l'administrateur de votre portail.

Vidéo de la leçon : Système lymphatique Biologie

Dans cette vidéo, nous allons apprendre à décrire la structure et la fonction du système lymphatique chez l’Homme.

13:38

Transcription de vidéo

Dans cette vidéo, nous allons découvrir le système lymphatique et les différents rôles qu’il joue dans l’organisme. Nous allons également apprendre les différentes composantes du système lymphatique et pourquoi elles sont si importantes.

Notre corps possède plusieurs systèmes différents qui effectuent tous nos processus vitaux: notre système digestif qui décompose notre nourriture, notre système respiratoire qui nous fournit de l’énergie, notre système circulatoire qui fournit à nos organes de l’oxygène et des nutriments, notre système nerveux qui contrôle nos réponses aux stimuli et notre système immunitaire qui nous maintient en bonne santé et nous protège de toute infection. Mais ces systèmes ne fonctionnent pas seuls. Ils sont tous interconnectés et dépendent les uns des autres, travaillant ensemble pour s’assurer que tous nos processus vitaux se déroulent comme prévu.

Dans cette vidéo, nous allons découvrir le système lymphatique, qui joue un rôle important dans le système circulatoire et le système immunitaire. Commençons par voir comment le système lymphatique fonctionne en conjonction avec le système circulatoire dans l’organisme.

Comme vous le savez peut-être, le système circulatoire se compose du cœur, qui sert de pompe centrale, et d’un réseau de vaisseaux sanguins. Le cœur pompe le sang dans des vaisseaux appelés artères, qui acheminent le sang du cœur vers les autres organes du corps. Au niveau des tissus de ces organes, les artères se ramifient en vaisseaux de plus en plus petits. Les plus petits de ces vaisseaux sont appelés capillaires, qui se ramifient pour entourer les cellules des organes. Cela forme un réseau capillaire, comme vous pouvez le voir ici.

Zoomons sur une coupe d’un réseau capillaire pour voir ce qui se passe ici. Dans le réseau capillaire, une partie du fluide des capillaires s’échappe, remplissant les espaces entre les cellules des organes. Ces espaces sont appelés espaces interstitiels. Le fluide qui remplit les espaces interstitiels, qui devient alors le liquide interstitiel, est riche en oxygène et en nutriments dont les cellules corporelles ont besoin. Les cellules absorbent les molécules essentielles du liquide interstitiel et y rejettent leurs déchets. La majeure partie du liquide interstitiel est ensuite réabsorbée dans les capillaires. Les capillaires fusionnent ensuite dans des vaisseaux plus grands, finissant par se déverser dans les veines, qui transportent le sang des organes vers le cœur.

Cependant, le liquide interstitiel n’est pas entièrement réabsorbé. Un petit volume de ce fluide reste dans les espaces interstitiels des tissus de l’organisme. Alors, qu’arrive-t-il à ce fluide restant? Eh bien, c’est là que le système lymphatique entre en jeu. Comme le système circulatoire, le système lymphatique possède de minuscules vaisseaux lymphatiques appelés capillaires lymphatiques. Ces capillaires lymphatiques ont une structure similaire aux veines. Et ils absorbent le liquide des espaces interstitiels pour finalement le renvoyer au système circulatoire. Une fois que le fluide a été absorbé par les capillaires lymphatiques, il devient la lymphe.

Le liquide interstitiel est initialement alimenté par de petits vaisseaux sanguins appelés artérioles qui se ramifient en vaisseaux sanguins plus petits appelés capillaires. Une partie du plasma sanguin sort des capillaires et pénètre dans les espaces interstitiels pour constituer le liquide interstitiel. Les éléments nutritifs peuvent ensuite être absorbés du liquide interstitiel dans les cellules des tissus de l’organisme pour être utilisés selon les besoins. Les déchets de la cellule peuvent ensuite être transférés dans le liquide interstitiel, puis dans les capillaires, dans de petits vaisseaux sanguins appelés veinules, et enfin dans le cœur.

Comme la lymphe provient du liquide interstitiel, elle contient également du plasma sanguin, qui est composé de 90 pour cent d’eau. Elle contient également des protéines, des graisses, des sels et des globules blancs, aussi appelés leucocytes.

Voyons où va la lymphe une fois qu’elle a été collectée par les capillaires lymphatiques. Une fois que les surplus de fluide ont été collectés par les capillaires lymphatiques, ces minuscules vaisseaux fusionnent pour former des vaisseaux lymphatiques de plus en plus grands. Ces vaisseaux lymphatiques sont dotés de structures en forme de clapet, appelées valves, qui s’assurent que le fluide ne circule que dans un seul sens, à l’opposé des réseaux capillaires. Les vaisseaux lymphatiques font passer la lymphe par d'autres organes lymphatiques, comme les ganglions lymphatiques, dont nous parlerons plus en détail dans la vidéo.

Finalement, les plus gros vaisseaux lymphatiques débouchent sur deux principaux canaux lymphatiques, appelés canaux collecteurs. L'un de ces deux canaux, le canal thoracique, a été légendé sur ce schéma. Ces canaux vident la lymphe dans des veines appelées veines sous-clavières, qui font partie du système veineux. Rappelez-vous que les veines transportent généralement le sang des tissus et des organes vers le cœur. Elles ont été légendées en bleu sur ce schéma. Les veines sous-clavières peuvent renvoyer le sang et la lymphe dans la veine cave, qui se déverse ensuite dans le cœur.

Il existe une différence importante entre le système lymphatique et le système circulatoire, que nous pouvons repérer dans cette figure. Le système circulatoire forme une boucle fermée, acheminant le sang du cœur aux organes via le système artériel, puis de nouveau au cœur par le système veineux. Le système lymphatique, en revanche, ne transporte la lymphe que dans une direction, des espaces interstitiels aux veines entourant le cœur. C’est pourquoi nous disons que le système lymphatique est un système ouvert.

Une autre fonction intéressante du système lymphatique est l’absorption des graisses dans la circulation sanguine. Cela se produit à travers la surface de l’intestin grêle. Une coupe transversale à travers une partie de l'intestin grêle pourrait ressembler à ceci. La surface interne de l’intestin grêle est recouverte de petites saillies en forme de doigt appelées villosités. Une villosité en latin signifie velu, couvert de poils. Les villosités servent à augmenter la surface de l’intestin grêle pour l’absorption des éléments nutritifs des aliments qui le traversent.

Regardons de plus près une villosité individuelle. Chaque villosité a un réseau de vaisseaux sanguins, comme vous pouvez le voir ici. Ces capillaires sanguins relient les villosités au système circulatoire. La plupart des éléments nutritifs des aliments que nous digérons sont directement absorbés dans le sang, mais les molécules de graisse sont trop grosses pour pénétrer dans ces capillaires. Pour cette raison, chaque villosité de l’intestin grêle a également un capillaire lymphatique unique. Ces capillaires lymphatiques spéciaux du système digestif sont appelés chylifères.

Les chylifères sont plus larges que les capillaires sanguins, ce qui est une autre différence clé entre le système lymphatique et le système circulatoire. Les molécules de graisse peuvent alors pénétrer dans ces vaisseaux à la place, pour se diriger vers les plus gros vaisseaux du système lymphatique. Ces molécules de graisse sont finalement transportées vers la circulation sanguine à travers le réseau de vaisseaux lymphatiques.

Nous avons mentionné plus tôt que les vaisseaux lymphatiques font passer la lymphe à travers les organes lymphatiques avant de la renvoyer dans la circulation sanguine. Ces organes lymphatiques ont des fonctions importantes dans le système immunitaire. Les premiers organes lymphatiques que nous allons découvrir sont les ganglions lymphatiques. Ce sont de petites structures en forme de haricot d’environ un centimètre. Si vous avez déjà eu un rhume ou un mal de gorge, vous avez peut-être ressenti que vos ganglions lymphatiques, situés juste en dessous de votre mâchoire de chaque côté de votre cou, étaient enflés. La figure ici montre plusieurs ganglions lymphatiques autour du cou, mais il en existe en fait des centaines qui sont organisés en groupes dans tout le corps.

Regardons de plus près l’un de ces ganglions lymphatiques. Lorsque les vaisseaux lymphatiques collectent le liquide des espaces interstitiels, ils peuvent absorber des agents pathogènes, qui sont des agents biologiques pouvant causer des maladies. Si les agents pathogènes parviennent à entrer dans la circulation sanguine, ils peuvent toucher les autres organes corporels et provoquer des infections néfastes. Le rôle des ganglions lymphatiques est d’agir comme un filtre pour ces agents pathogènes. Les ganglions lymphatiques contiennent des cellules immunitaires appelées lymphocytes, qui sont un type de globule blanc. Si la lymphe livrée aux ganglions lymphatiques contient des agents pathogènes, ils seront piégés par les lymphocytes.

C’est pourquoi les ganglions lymphatiques peuvent parfois se gonfler. Les lymphocytes s’activent et génèrent une réponse immunitaire contre ces agents pathogènes. Cette réponse immunitaire tente de détruire ou d’inactiver les agents pathogènes, pour les empêcher, espérons-le, de causer des infections. Les lymphocytes activés se multiplient en grand nombre et sortent des ganglions lymphatiques avec la lymphe. Ils peuvent alors circuler à travers l’organisme, attaquant tout autre pathogène similaire.

Le deuxième organe lymphatique que nous allons découvrir dans cette vidéo est la rate. Elle est située dans la partie supérieure gauche de l’abdomen, juste derrière l’estomac. Elle mesure généralement entre sept et 14 centimètres de long. Une rate hypertrophiée peut être le signe de certaines infections ou d’autres problèmes de santé. Comme les ganglions lymphatiques, la rate se comporte également comme un filtre, détruisant les agents pathogènes qui pourraient être présents dans la lymphe. La rate filtre également les vieux globules rouges ou endommagés du flux sanguin. Elle stocke aussi le fer obtenu à partir de ces globules rouges endommagés. Le fer finit par retourner vers la moelle osseuse. Ce fer sert à produire l’hémoglobine dans la moelle osseuse. L’hémoglobine est une protéine qui contient du fer et qui est responsable du transport de l’oxygène dans les globules rouges.

Appliquons ce que nous avons appris sur le système lymphatique dans une question pratique.

Lequel des énoncés suivants est une fonction principale des ganglions lymphatiques? (A) Les ganglions lymphatiques redistribuent la lymphe au tissu d’où elle provient. (B) Les ganglions lymphatiques sont responsables du transport de la lymphe des tissus au système circulatoire. (C) Les ganglions lymphatiques initient la réponse immunitaire contre une infection par un pathogène. Ou (D) les ganglions lymphatiques initient la conversion des déchets de la lymphe en substances utiles.

Cette question nous interroge sur la fonction principale des ganglions lymphatiques. Examinons le système lymphatique et le rôle des ganglions lymphatiques pour trouver la réponse. Le système lymphatique joue un rôle important dans le système circulatoire et le système immunitaire. Dans le système circulatoire, le sang est pompé du cœur vers les différents tissus corporels par les vaisseaux sanguins. Lorsque les vaisseaux sanguins atteignent les tissus corporels, ils se ramifient en vaisseaux plus fins, appelés capillaires. Les capillaires forment un réseau autour des cellules des tissus, ce qui constitue le réseau capillaire.

Le fluide contenant l’oxygène et d’autres nutriments est libéré des capillaires et se retrouve dans les espaces entre les cellules. Les espaces entre les cellules sont appelés les espaces interstitiels. Les cellules absorbent l’oxygène et les nutriments dont elles ont besoin et libèrent leurs déchets dans le liquide interstitiel de ces espaces. La majeure partie du liquide interstitiel restant est ensuite absorbée par les capillaires et réinjectée dans la circulation sanguine pour être renvoyée au cœur. Cependant, un petit volume de fluide demeure dans les espaces interstitiels. Le système lymphatique est chargé de collecter ce liquide résiduel. Cela se produit dans les capillaires lymphatiques, qui sont ensuite drainés vers le système circulatoire. Une fois absorbé par les vaisseaux lymphatiques, le fluide s’appelle la lymphe.

La lymphe contient beaucoup d'eau et transporte des protéines, des graisses et d'autres matières. Elle peut également transmettre des agents pathogènes, par exemple des micro-organismes ou des virus à l’origine de maladies, contenus dans les tissus. Lorsque la lymphe parcourt les vaisseaux lymphatiques pour revenir au flux sanguin, elle traverse des organes lymphatiques appelés ganglions lymphatiques.

Les ganglions lymphatiques sont de petites structures en forme de haricot que l'on trouve en groupes dans tout le corps. Ils contiennent des cellules immunitaires appelées lymphocytes. Si la lymphe qui passe par les ganglions lymphatiques contient des agents pathogènes, les lymphocytes seront activés. Ils génèrent une réponse immunitaire à l’agent pathogène, le détruisant ou l’inactivant. Les lymphocytes quittent ensuite les ganglions lymphatiques avec la lymphe et circulent dans le sang pour attaquer tous les autres agents pathogènes du même type présents dans l’organisme.

Si nous examinons les options de la question, nous pouvons voir que l’option (C) décrit correctement la fonction principale des ganglions lymphatiques dans le corps. La bonne réponse est donc l’option (C). Les ganglions lymphatiques initient la réponse immunitaire d’une infection par un pathogène.

Passons en revue les points clés que nous avons appris sur le système lymphatique dans cette vidéo. Le système lymphatique recueille la lymphe des espaces interstitiels entre les cellules des tissus corporels. Le système lymphatique transporte ensuite la lymphe à travers les vaisseaux lymphatiques pour l'évacuer dans le système circulatoire. Le système lymphatique est constitué d'une boucle ouverte de vaisseaux qui sont plus larges que les vaisseaux sanguins. Les ganglions lymphatiques sont de petits organes lymphatiques qui contiennent des cellules immunitaires responsables du déclenchement d’une réponse immunitaire contre les agents pathogènes. La rate est un autre organe lymphatique, qui est probablement le plus important de l’organisme. L’un de ses rôles est de filtrer les agents pathogènes du flux sanguin grâce aux cellules immunitaires qu’elle contient, appelées lymphocytes. Il y a des capillaires lymphatiques spéciaux dans le système digestif appelés chylifères, qui aident à l’absorption des molécules de graisse.

Nagwa utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En savoir plus sur notre Politique de Confidentialité.