Le portail a été désactivé. Veuillez contacter l'administrateur de votre portail.

Vidéo de question : Identifier les cellules sécrétrices de testostérone dans les tubes séminifères des testicules Biologie

La figure montre un dessin d’une coupe transversale de tubes séminifères de testicule. Identifiez les cellules qui sécrètent la testostérone.

03:41

Transcription de vidéo

La figure montre un dessin d’une coupe transversale de tubes séminifères de testicule. Identifiez les cellules qui sécrètent la testostérone.

Les tubes séminifères, dont l’un est représenté par la grande structure circulaire au centre de ce schéma, constituent la majeure partie des testicules chez les êtres humains de sexe masculin et sont le lieu de production du sperme. Nous pouvons également voir les bordures de deux autres tubes séminifères sur la gauche du schéma, ici.

La production des spermatozoïdes est souvent appelée spermatogenèse. La spermatogenèse a pour fonction de convertir les cellules germinales primordiales diploïdes en spermatozoïdes matures haploïdes. Pour ce faire, un type spécial de division cellulaire appelée méiose réduit de moitié le nombre de chromosomes dans une cellule. Vous vous souvenez peut-être qu’une cellule diploïde a deux exemplaires pour chaque chromosome comme la plupart des autres cellules du corps, et est souvent représentée par 2n. En revanche, les cellules haploïdes produites par la méiose contiennent la moitié de ce nombre de chromosomes, soit un seul exemplaire pour chaque chromosome, souvent représenté par n.

Les spermatozoïdes matures qui sont le produit final de la spermatogenèse sont des gamètes haploïdes. Si, au cours de la fécondation, ils fusionnent avec un autre gamète haploïde, l’ovule, il se formera un zygote diploïde contenant un ensemble complet de deux jeux de chromosomes, capable de se développer en un humain entièrement formé.

Essayons de donner un nom à certaines des cellules que nous pouvons voir à l’intérieur et autour du tube séminifère au centre du schéma. Au milieu de chaque tube séminifère se trouve un espace appelé lumen ou lumière du tube séminifère. Les tubes séminifères d’un être humain de sexe masculin qui a atteint la puberté retracent toute l’histoire de la production des spermatozoïdes, puisqu’on peut observer des spermatozoïdes à la plupart des différents stades de développement qui suivent le stade initial des cellules germinales primordiales.

Les cellules qui se développeront à partir de ces cellules germinales primordiales au premier stade de la spermatogenèse juste après la naissance de l’être humain de sexe masculin sont les plus éloignées de la lumière du tube séminifère et sont appelées spermatogonies. Ces cellules sont toujours diploïdes, car elles sont produites par mitose et n’ont pas encore débuté la méiose. Les spermatogonies finissent par passer par la méiose, dont le produit final sont des spermatides haploïdes, situées plus près de la lumière du tube séminifère. Les spermatides se différencient ensuite en spermatozoïdes matures haploïdes qui peuvent être libérés dans la lumière du tube séminifère. Il s’agit de la dernière étape du processus de la spermatogenèse.

Les tubes séminifères contiennent également des cellules de Sertoli. L’une des fonctions des cellules de Sertoli est de sécréter des fluides pour nourrir et favoriser le développement des spermatozoïdes. Les cellules interstitielles sont situées dans différentes régions du corps, entre les cellules fonctionnelles de n’importe quel tissu spécifique. Par exemple, certaines cellules interstitielles sont intercalées entre les tubes séminifères et les parties externes des testicules. Les cellules de Leydig présentes dans les testicules sont un exemple spécifique de cellules interstitielles. Les cellules de Leydig sont responsables de la production et de la sécrétion de l’hormone testostérone. La testostérone joue un rôle important au cours de la spermatogenèse, notamment dans l’exécution de la méiose et dans divers autres processus de soutien, tels que la sécrétion de fluide par les cellules de Sertoli.

Par conséquent, les cellules qui sécrètent la testostérone sont des cellules interstitielles, qui sont indiquées par (E).

Nagwa utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En savoir plus sur notre Politique de Confidentialité.