Le portail a été désactivé. Veuillez contacter l'administrateur de votre portail.

Vidéo de question : Comprendre comment les chimistes définissent la capacité d’un atome à attirer une paire d’électrons Chimie

Remplissez le blanc : La capacité d’un atome à attirer une paire d’électrons dans une liaison chimique est appelée _.

02:48

Transcription de vidéo

Remplissez le blanc. La capacité d’un atome à attirer une paire d’électrons dans une liaison chimique est appelée blanc.

Commençons par envisager une liaison covalente entre deux atomes qui partagent une paire d’électrons. C’est le partage de ces électrons qui lie les deux atomes ensemble. La façon dont les électrons sont partagés, cependant, peut varier. Par exemple, si l’atome de droite a tendance à attirer plus fortement les électrons, alors les électrons de cette liaison auront tendance à être plus proches de cet atome. Cependant, si l’atome de gauche tend à attirer plus fortement les électrons, les électrons partagés dans cette liaison seront représentés comme se situant plus près de l’atome de gauche. Et enfin, si les deux atomes attirent les électrons de manière égale, alors les électrons seront également répartis entre les deux atomes.

Afin d’obtenir plus d’informations sur chaque type d’élément ainsi que sur la façon dont ils ont tendance à attirer les électrons, on peut se référer au tableau périodique. Le tableau périodique des éléments est construit de manière à fournir des informations significatives sur les éléments qu’il contient. Par exemple, le carré en haut à gauche du tableau périodique représente l’élément hydrogène. La plupart des tableaux périodiques renseigne au minimum le numéro atomique, le symbole atomique et la masse atomique moyenne de chaque élément. Le tableau périodique peut également être utilisé pour comprendre les tendances périodiques. La tendance périodique qui s’applique à la capacité d’un atome à attirer une paire d’électrons dans une liaison chimique est l’électronégativité. La tendance pour l’électronégativité est qu’elle tend à augmenter lorsqu’on se déplace vers la droite ou vers le haut dans le tableau périodique.

Maintenant que nous avons cette information en tête, nous pouvons revenir à la représentation moléculaire de deux atomes qui partagent une paire d’électrons. Rappelez-vous que si l’atome de droite tend à attirer plus fortement les électrons dans une liaison chimique, alors les électrons se trouveront plus près de cet atome. Une autre façon de le formuler est que l’atome de droite est plus électronégatif que l’atome de gauche.

Avec cela en tête, on peut revenir en arrière et répondre à la question. Remplissez le blanc. La capacité d’un atome à attirer une paire d’électrons dans une liaison chimique est appelée blanc. Et la bonne réponse est l’électronégativité.

Nagwa utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En savoir plus sur notre Politique de Confidentialité.