Le portail a été désactivé. Veuillez contacter l'administrateur de votre portail.

Vidéo de question : Rappel du rôle de la cellulose dans la mise en forme et le soutien d'une cellule végétale Biologie

Les cellules végétales peuvent absorber de grandes quantités d’eau et gonfler. Quel composant de la paroi cellulaire végétale permet à ce changement de forme de se produire sans que la cellule n'éclate?

02:51

Transcription de vidéo

Les cellules végétales peuvent absorber de grandes quantités d’eau et gonfler. Quel composant de la paroi cellulaire végétale permet à ce changement de forme de se produire sans que la cellule n'éclate? (A) La chitine, (B) le collagène, (C) la cellulose ou (D) la fibrine.

La question porte une substance qui peut être déposée dans les parois des cellules végétales, ce qui leur permet de gonfler avec l'eau sans éclater. Pour déterminer quelle est cette substance, examinons d’abord certaines des structures que nous pourrions trouver dans une cellule végétale type comme celle-ci. À l’intérieur de chaque cellule végétale se trouve une structure appelée vacuole. Les grandes vacuoles permanentes des cellules végétales sont remplies d’une substance appelée sève. La sève contient beaucoup de molécules d’eau, que nous allons représenter dans notre schéma par des points bleus. Elle contient également des solutés dissous et certaines enzymes.

Lorsque la vacuole est particulièrement remplie d’eau, elle exerce une pression de turgescence élevée sur la membrane cellulaire qui entoure la cellule végétale. Comme les cellules végétales contiennent également une paroi cellulaire rigide entourant la membrane cellulaire, une pression de turgescence élevée permet à ces cellules de devenir turgescentes et gonflées plutôt que d’éclater. La question mentionne qu’il existe un composant des parois cellulaires végétales qui leur permet une certaine flexibilité, résistance et structure. Il s'agit de décrire une méthode de soutien structurel dans les cellules végétales.

Le soutien structurel est le dépôt permanent de polymères résistants dans les parois cellulaires de certaines cellules végétales afin de maintenir la forme de la plante et de ses cellules. Il existe de nombreux polymères différents qui peuvent être déposés dans différentes parois de cellules végétales, en fonction de leur emplacement et de leur fonction, tels que la lignine, la pectine ou la cutine. Mais toutes les parois des cellules végétales ont un polymère en commun, la cellulose. La cellulose est un polymère fortement insoluble composé de chaînes de milliers de molécules de glucose réunies. Ces chaînes forment un maillage dans les parois des cellules végétales qui agissent comme une barrière de soutien. C’est aussi ce qui permet aux cellules végétales de changer de forme, par exemple, lorsque les vacuoles sont remplies d’eau et exercent une pression de turgescence sur la paroi cellulaire.

Une différence essentielle entre les cellules végétales et animales est que les cellules animales n'ont pas de parois cellulaires, bien qu'elles soient entourées d'une membrane cellulaire. Si une cellule animale typique comme celle-ci absorbe beaucoup d’eau, contrairement à la paroi d’une cellule végétale, la membrane cellulaire ne peut pas résister à la pression de la turgescence qui est exercée par toutes ces molécules d’eau. La cellule animale éclate alors, car elle ne dispose pas de la paroi cellulaire en cellulose d'une cellule végétale qui l'aide à conserver sa forme.

Par conséquent, nous avons déterminé que le composant d’une paroi cellulaire végétale qui lui permet de changer de forme sans éclater est la cellulose.

Nagwa utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En savoir plus sur notre Politique de Confidentialité.