Le portail a été désactivé. Veuillez contacter l'administrateur de votre portail.

Vidéo de question : Classifier les hormones comme étant stéroïdes ou non stéroïdes en fonction de leur mécanisme d'action Biologie

Les hormones peuvent être classées en deux grandes catégories: les hormones stéroïdiennes et les hormones non stéroïdiennes. Laquelle des affirmations suivantes décrit correctement la différence entre leur mécanisme d'action? [A] Les hormones non stéroïdiennes sont liposolubles et peuvent traverser la membrane des cellules cibles, alors que la plupart des hormones stéroïdiennes ne le sont pas et doivent se lier aux récepteurs à la surface de la membrane cellulaire. [B] Les hormones stéroïdiennes sont liposolubles et peuvent traverser la membrane des cellules cibles, alors que la plupart des hormones non stéroïdiennes ne le sont pas et doivent se lier aux récepteurs à la surface de la membrane cellulaire.

02:12

Transcription de vidéo

Les hormones peuvent être classées en hormones stéroïdiennes ou non stéroïdiennes. Laquelle des affirmations suivantes décrit correctement la différence entre leur mécanisme d'action? (A) Les hormones non stéroïdiennes sont liposolubles et peuvent passer à travers la membrane des cellules cibles, alors que la plupart des hormones stéroïdiennes ne sont pas et doivent se lier aux récepteurs à la surface de la membrane cellulaire. Ou (B), les hormones stéroïdiennes sont liposolubles et peuvent passer à travers la membrane des cellules cibles, alors que la plupart des hormones non stéroïdiennes ne sont pas et doivent se lier aux récepteurs à la surface de la membrane cellulaire.

Les hormones sont des messagers chimiques qui circulent dans le corps d’un organisme, généralement par le sang, pour affecter les cellules cibles. Il existe deux types principaux d’hormones dont les effets sont induits de façon légèrement différente: les hormones stéroïdiennes et les hormones non stéroïdiennes.

Les hormones stéroïdiennes sont dérivées des lipides, et elles sont donc solubles dans les lipides. Cela signifie que les hormones stéroïdiennes peuvent diffuser directement à travers les phospholipides de la membrane des cellules cibles, pour se rendre directement dans le cytoplasme. Les hormones stéroïdiennes peuvent alors se lier aux récepteurs des hormones stéroïdiennes, qui peuvent se trouver dans le cytoplasme, dans le noyau, ou parfois dans d’autres organites, tels que le réticulum endoplasmique ou les mitochondries. Le complexe hormone-récepteur qui se forme permet généralement de transcrire un gène spécifique, produisant finalement une protéine utile, qui aura une fonction spécifique.

Les hormones non stéroïdiennes sont dérivées des acides aminés et sont hydrophiles, elles ne sont donc pas solubles dans les lipides. Cela signifie que ces hormones ne peuvent pas traverser directement les phospholipides qui forment la membrane de leurs cellules cibles. Au lieu de cela, les hormones non stéroïdiennes doivent se lier à leur récepteur présent à la surface de la membrane cellulaire de leurs cellules cibles. Cela active une série de réactions dans la cellule, conduisant finalement à une réponse cellulaire.

Maintenant que nous connaissons la différence entre le mécanisme d’action des hormones stéroïdiennes et des hormones non stéroïdiennes, nous pouvons répondre correctement à la question. La bonne réponse est (B). Les hormones stéroïdiennes sont liposolubles et peuvent passer à travers la membrane des cellules cibles, tandis que la plupart des hormones non stéroïdiennes ne le sont pas et doivent se lier aux récepteurs à la surface de la membrane cellulaire.

Nagwa utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En savoir plus sur notre Politique de Confidentialité.