Le portail a été désactivé. Veuillez contacter l'administrateur de votre portail.

Vidéo de question : Identifier, dans une série de propriétés, la propriété qui augmente lors du craquage des hydrocarbures Chimie

Dans laquelle des propriétés suivantes une augmentation est-elle observée lors du craquage des hydrocarbures ? [A] La taille moléculaire [B] Le point de fusion [C] La volatilité [D] La viscosité [E] La température d’inflammation.

03:48

Transcription de vidéo

Dans laquelle des propriétés suivantes une augmentation est-elle observée lors du craquage des hydrocarbures ? (A) La taille moléculaire, (B) le point de fusion, (C) la volatilité, (D) la viscosité, ou (E) La température d’inflammation.

La question mentionne le craquage des hydrocarbures. Le craquage est un type de réaction de décomposition où des molécules organiques plus grosses sont décomposées en molécules plus petites. Et les hydrocarbures sont des composés constitués uniquement de carbone et d’hydrogène. Les réactions de craquage sont effectuées dans l’industrie sur de grosses molécules du pétrole brut pour produire des composés plus petits et plus utiles, qui sont économiquement plus attrayants. Étant donné que le craquage implique la conversion de molécules plus grosses en de molécules plus petites, nous pouvons immédiatement exclure l’option de réponse (A), la taille moléculaire, car on nous demande quelle propriété augmente lors du craquage. La taille moléculaire n’augmente pas mais diminue.

Avec la diminution de la longueur de la chaîne carbonée ou de la taille moléculaire, les propriétés des hydrocarbures ont tendance à changer de manière prévisible. Par exemple, le point de fusion a tendance à diminuer à mesure que les molécules deviennent plus petites. En effet, les molécules plus grosses ont entre elles des forces de dispersion de London plus fortes. Il faut donc plus d’énergie pour séparer les molécules pendant la fusion. Le craquage a tendance à produire des molécules ayant des points de fusion plus bas et non des points de fusion plus haut. Nous pouvons donc exclure l’option de réponse (B), le point de fusion.

Les fortes forces de dispersion entre les molécules plus grosses et les forces de dispersion plus faibles entre les molécules plus petites sont également responsables de la diminution de la tendance à la viscosité. Comme les grosses molécules sont maintenues ensemble plus étroitement, elles s’écoulent moins facilement. Lorsqu’elles sont sous forme liquide, nous disons qu’elles sont plus visqueuses ou épaisses et collantes, et que les molécules plus petites sont moins visqueuses. Étant donné que le craquage produit des molécules plus petites, qui ont une viscosité diminuée, nous pouvons exclure l’option de réponse (D), la viscosité.

Cependant, la volatilité augmente à mesure que les molécules deviennent plus petites. Les molécules plus petites sont plus facilement converties en phase gazeuse ou plus facilement volatiles en raison des forces intermoléculaires plus faibles. Les molécules plus grosses sont moins facilement volatiles ou converties en gaz en raison des fortes forces intermoléculaires. Plus d’énergie est nécessaire pour les convertir d’un liquide à un gaz. Nous pouvons voir que l’option de réponse (C), la volatilité, est une propriété qui augmente lors du craquage. En raison de la volatilité accrue avec des molécules plus petites, les forces d’attraction sont plus facilement surmontées. Les molécules se convertissent en gaz, se séparent facilement et peuvent donc se mélanger rapidement avec de l’oxygène et réagir et s’enflammer, ce qui entraîne une tendance à la diminution de la température d’inflammation. Finalement, la propriété qui augmente à mesure que les hydrocarbures sont craqués est (C), la volatilité.

Nagwa utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En savoir plus sur notre Politique de Confidentialité.