Le portail a été désactivé. Veuillez contacter l'administrateur de votre portail.

Vidéo de question : Calcul de rapports phénotypiques à partir des données expérimentales de Mendel Biologie

Gregor Mendel a cultivé une population de pois qui a produit un grand nombre de descendants. Parmi ces descendants, 6 022 plantes ont produit des graines jaunes et 2 001 ont produit des graines vertes. Quel pourcentage des descendants présente le trait dominant? Arrondissez votre réponse au nombre entier le plus proche.

03:27

Transcription de vidéo

Gregor Mendel a cultivé une population de pois qui a produit un grand nombre de descendants. Parmi ces descendants, 6 022 plantes ont produit des graines jaunes et 2 001 ont produit des graines vertes. Quel pourcentage des descendants présente le trait dominant? Arrondissez votre réponse au nombre entier le plus proche.

Gregor Mendel, reconnu comme le père de la génétique moderne, était un moine et scientifique autrichien. Il a passé sept ans à cultiver des petits pois afin d’étudier comment ils héritent de certaines caractéristiques. Commençons par passer en revue quelques notions clés liées à l’hérédité.

Tous les organismes, de la paramécie unicellulaire à l’humain multicellulaire complexe, présentent des caractéristiques héréditaires, autrement dit transmises génétiquement du parent à la progéniture. Nous appelons ces caractéristiques des caractères. Un trait est une variation d’un caractère. Par exemple, chez les humains, l’implantation des cheveux sur le front est un caractère, et une implantation des cheveux droite ou en forme de V, souvent appelée pic de veuve, sont des traits.

Dans notre question, la couleur des graines est le caractère et les graines jaunes ou vertes sont les traits. Vous vous souvenez peut-être que l’expression des traits est déterminée par la combinaison d’allèles, autrement dit des variantes alternatives de gènes, dont un organisme hérite. Chez les humains, la forme de l’implantation des cheveux est déterminée par la combinaison de deux allèles représentés par W majuscule et w minuscule. De même, la couleur des graines est également déterminée par la combinaison de deux allèles représentés par Y majuscule et y minuscule. Nous appelons la combinaison des allèles d’un organisme son génotype. Et le génotype détermine le phénotype, qui est l’ensemble des traits observables d’un organisme.

Revenons maintenant à notre question. On nous demande de déterminer le pourcentage de descendants de pois présentant le trait dominant. Le trait dominant est exprimé lorsqu’au moins une copie de l’allèle dominant est héritée. Nous avons déjà déterminé que les deux traits sont les graines jaunes et les graines vertes. Mais nous devons à présent déterminer lequel de ces traits est le trait dominant.

6 022 plantes ont produit des graines jaunes et 2 001 plantes ont produit des graines vertes. Le nombre de plantes produisant des graines jaunes est beaucoup plus élevé que le nombre de plantes produisant des graines vertes. Nous savons que lors du croisement d’un trait mendélien hétérozygote, nous verrons plus de descendants avec le phénotype ou trait dominant qu’avec le phénotype récessif. Nous pouvons donc conclure que les graines jaunes sont le trait dominant.

Notre prochaine étape est de calculer le nombre total de descendants en additionnant les plantes à graines jaunes et les plantes à graines vertes. Le nombre total de descendants est de 8 023. Enfin, nous devons calculer le pourcentage de ce total qui présente des graines jaunes. Nous le déterminons en divisant le nombre de descendants qui ont produit des graines jaunes par le nombre total de descendants, puis en multipliant par 100, en nous rappelant d’arrondir au nombre entier le plus proche. Ainsi, le pourcentage de descendants présentant le trait dominant des graines jaunes est de 75 pour cent.

Nagwa utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En savoir plus sur notre Politique de Confidentialité.