Le portail a été désactivé. Veuillez contacter l'administrateur de votre portail.

Fiche explicative de la leçon : Tissus animaux Biologie

Dans cette fiche explicative, nous allons apprendre à décrire la structure et la fonction de différents tissus présents chez les animaux.

Votre cœur est fait de tissu cardiaque, votre cerveau est fait de tissu cérébral et vos poumons sont faits de tissu pulmonaire. Autrement dit, les tissus composent les organes. Ces tissus qui constituent nos organes entrent dans certaines catégories selon leur composition et leur fonction. Il y a quatre types principaux de tissus chez les animaux complexes multicellulaires, tels que les êtres humains:les tissus épithéliaux, nerveux, conjonctifs et musculaires.

Nous définissons communément un tissu comme un groupe de cellules qui agissent ensemble pour remplir une fonction spécifique. Les cellules constituent les tissus, qui composent les organes, qui forment des systèmes d’organes (appareil), qui composent les organismes. Comme les tissus sont constitués de cellules, ce sont les types de cellules contenues dans un tissu qui déterminent le rôle que joue ce tissu. De la même manière, le type de tissu qui compose un organe particulier détermine la fonction de cet organe.

Définition : Tissu

Un tissu est un groupe de cellules spécialisées qui agissent ensemble pour exécuter des fonctions spécifiques.

Examinons de plus près les quatre principaux types de tissus présents chez les animaux.

L’un des quatre principaux types de tissus animaux est le tissu épithélial. Les tissus épithéliaux sont des tissus de revêtement dont la fonction principale est de recouvrir et de protéger les surfaces internes et externes de nos organes et de notre corps. Ils agissent également dans l’absorption et la sécrétion. Par exemple, le tissu épithélial qui tapisse nos intestins est adapté pour absorber les nutriments de nos aliments, tandis que le tissu épithélial qui tapisse nos voies respiratoires les maintient humides en sécrétant du mucus.

Terme clé: Tissus épithéliaux

Les tissus épithéliaux agissent comme un tissu de revêtement qui protège les surfaces de notre corps et de nos organes. Les cellules des tissus épithéliaux sont étroitement juxtaposées (ou jointives) pour former une couche continue.

Les tissus épithéliaux constituent les couches externes de notre peau, appelées l’épiderme, comme illustré sur la figure 3. Des tissus épithéliaux tapissent nos organes digestifs. Les tissus épithéliaux tapissent également nos glandes endocrines, telles que les glandes surrénales, où elles produisent des hormones endocrines. Ils tapissent également nos glandes exocrines, telles que les glandes sudoripares. Les tissus épithéliaux tapissent les canaux dans tout notre corps, tels que nos uretères, qui relient les reins à la vessie. Un type spécial de tissu épithélial recouvre l’intérieur de notre vessie, ce qui lui permet de se dilater pour atteindre de grands volumes.

Les tissus épithéliaux possèdent certaines caractéristiques qui les rendent bien adaptés à leur fonction de revêtement. Les cellules épithéliales sont étroitement juxtaposées entre elles, formant une couche continue. Puisque les tissus épithéliaux agissent comme une couche protectrice, ces cellules sont fréquemment endommagées (par exemple, par une coupure ou une égratignure de la peau) et sont donc souvent remplacées.

Selon la fonction du tissu, il peut contenir des types spécialisés de cellules épithéliales impliquées dans la sécrétion ou l’absorption. Quelques exemples de cellules épithéliales spécialisées incluent les cellules caliciformes (ou cellules en gobelet), qui sont présentes dans les poumons et le tube digestif inférieur;les cellules ciliées, qui sont présentes dans les voies respiratoires;et les cellules dotées de microvillosités dans l’intestin grêle. Les cellules caliciformes sécrètent du mucus, les cellules ciliées déplacent les fluides dans un mouvement de balayage et les cellules ayant des microvillosités ont une aire de surface plus grande, ce qui est idéal pour l’absorption.

Un tissu épithélial est classé selon le nombre de couches qu’il possède et la forme des cellules épithéliales. Un tissu épithélial composé d’une seule couche de cellules est appelé un tissu épithélial simple, tandis qu’un tissu épithélial avec plusieurs couches de cellules est appelé un tissu épithélial stratifié, comme on peut le voir sur la figure 5.

La forme de la cellule peut être squameuse, cuboïdale ou prismatique (ou colonnaire). Ces termes décrivent la couche la plus externe des cellules épithéliales dans un tissu épithélial particulier. Les cellules squameuses sont plates et irrégulières, les cellules cuboïdales sont à peu près aussi larges que hautes et les cellules épithéliales prismatiques (colonnaires) sont plus hautes que larges. Nous pouvons décrire des tissus épithéliaux en utilisant à la fois le nombre de couches et le type de cellule, de sorte qu’un tissu épithélial avec une couche de cellules allongées, telle que celle illustrée sur la figure 4, serait appelé un épithélium prismatique simple cilié.

Exemple 1: Identifier un organe selon la description des tissus et de la fonction

Lequel des organes suivants possède une couche externe de cellules épithéliales squameuses stratifiées qui protègent le corps contre l’entrée d’agents pathogènes et qui sont systématiquement éliminées et remplacées?

  1. le cœur
  2. les reins
  3. les poumons
  4. la peau
  5. le foie

Réponse

Dans cette question, on nous demande d’identifier un organe en fonction de la description de l’un des tissus qu’il possède ainsi que de sa fonction. On nous dit que cet organe possède une couche externe de cellules épithéliales squameuses stratifiées. Les cellules épithéliales squameuses sont plates et irrégulières. Le fait que ce tissu soit décrit comme stratifié signifie qu’il y a plusieurs couches de cellules dans ce tissu épithélial. On nous dit également que ces cellules sont régulièrement éliminées et remplacées. C’est une autre caractéristique des tissus épithéliaux:les cellules sont facilement et fréquemment remplacées. Cependant, de nombreuses structures du corps sont tapissées de tissus épithéliaux. Le dernier indice de la question est que cet organe est responsable de la protection du corps contre les agents pathogènes. Bien que le cœur, les reins, les poumons et le foie peuvent tous posséder des tissus épithéliaux, seule la peau forme une barrière entre notre corps et les agents pathogènes du monde extérieur. Nous pouvons voir dans le schéma suivant de la peau que la couche externe est constituée de cellules plates et empilées, qui sont caractéristiques des épithéliums squameux.

Grâce à cette information, nous pouvons conclure que la peau est l’organe décrit dans la question.

Un autre type de tissu animal est le tissu conjonctif. Les tissus conjonctifs connectent, joignent, soutiennent, relient et protègent différentes structures dans le corps humain. Ce type de tissu est qualifié de conjonctif car il se trouve entre d’autres types de tissus, presque partout dans le corps humain. Ces tissus ont une grande variété de fonctions, selon leur emplacement et leur composition.

Terme clé: Tissus conjonctifs

Les tissus conjonctifs connectent, joignent, soutiennent, relient et protègent différentes structures dans le corps humain. Ce type de tissu est composé de cellules vivantes en suspension dans une matrice non vivante (inerte).

Il existe de nombreux exemples de tissus conjonctifs dans l’organisme. Par exemple, la couche de tissus conjonctifs fibreux et durs autour du cœur protège le cœur tout en lui donnant force et structure. Le sang contient plusieurs cellules différentes en suspension dans une matrice liquide. Il relie de nombreuses parties de l’organisme lorsqu’il circule dans les vaisseaux sanguins. Les tendons et les ligaments sont des tissus conjonctifs fibreux et denses qui relient les os aux muscles et les os aux os. L’os est un tissu conjonctif rigide qui protège nos organes et dont l’une des fonctions est de produire des globules rouges et des globules blancs. Les tissus adipeux sont un type de tissu constitué de nombreuses cellules riches en lipides, qui stockent ensemble l’énergie sous forme de graisse. Le cartilage, un type de tissu conjonctif lisse et résistant aux chocs, amortit les articulations.

Comme vous pouvez le constater, les tissus conjonctifs sont très divers et se trouvent dans de nombreux endroits du corps humain.

Grâce aux propriétés des divers tissus conjonctifs, ils sont adaptés à leurs fonctions. Les tissus conjonctifs sont composés de cellules vivantes en suspension dans une matrice non vivante (inerte), ou substance environnante. Les types de cellules et la matrice dans laquelle elles sont en suspension confèrent aux tissus conjonctifs leurs diverses propriétés. Par exemple, le sang se compose de nombreuses cellules sanguines, telles que les globules rouges et les globules blancs, en suspension dans une matrice liquide que nous appelons plasma. Cela permet au tissu sanguin de remplir sa fonction de transport de matériaux d’un endroit à un autre. Un autre exemple est le tissu osseux, qui est constitué de cellules osseuses en suspension dans une matrice dense, dure et riche en minéraux. Elles permettent au tissu osseux de remplir sa fonction de soutien de la structure du corps.

Vous pouvez voir ci-dessous une micrographie d’un échantillon de tissus conjonctifs lâches, où les taches sombres représentent des cellules, les brins roses et violets représentent des fibres, et l’espace clair entre les deux est rempli de substance fondamentale.

Tissu conjonctif aréolaire

Figure7

Les tissus conjonctifs sont souvent classés selon leur structure comme des tissus spécialisés ou non spécialisés. Les tissus conjonctifs non spécialisés sont constitués de cellules et de fibres dans un gel ou un liquide appelé substance fondamentale. Les tissus conjonctifs non spécialisés peuvent être redivisés comme lâches ou denses, selon la proportion de fibres par rapport à la substance fondamentale. Des exemples de tissus conjonctifs non spécialisés comprennent les tendons et les ligaments. Les tissus conjonctifs spécialisés sont des cellules en suspension dans une matrice qui peut être composée de matériaux autres que des fibres et la substance fondamentale. Les tissus conjonctifs spécialisés peuvent être complètement dépourvus de fibres. Des exemples de tissus conjonctifs spécialisés comprennent le tissu sanguin et les tissus osseux.

Parfois, les tissus conjonctifs sont classés selon leur fonction. Par exemple, les tissus conjonctifs vasculaires comprennent le sang et le liquide lymphatique, qui circulent respectivement dans les vaisseaux sanguins et les vaisseaux lymphatiques. Les tissus conjonctifs squelettiques sont un autre exemple, et comprennent les os du squelette et le cartilage attaché à leurs extrémités.

Les tissus musculaires sont le troisième principal type de tissus animaux dont nous parlerons. La fonction principale des tissus musculaires est le mouvement. Toute partie de notre corps qui peut bouger ou changer de forme contient probablement des tissus musculaires. Il existe trois types de tissus musculaires:les tissus squelettiques, lisses et cardiaques. Chacun de ces différents types de tissus musculaires a des caractéristiques différentes selon leur fonction.

Terme clé: Tissus musculaires

Les tissus musculaires sont des tissus qui peuvent induire un mouvement ou un déplacement. Les tissus musculaires contiennent des cellules musculaires qui regorgent de protéines contractiles.

Examinons plus en détail les trois types de tissus musculaires.

Les muscles squelettiques sont attachés aux os et sont responsables de tous les mouvements volontaires. Ils bougent notre corps, nous permettent de faire des expressions faciales et même de contrôler le mouvement de notre langue. Les muscles lisses sont associés à nos organes internes. Ces muscles sont considérés comme des tissus musculaires responsables de mouvements involontaires, car ils ne nécessitent pas de contrôle conscient pour bouger. Les muscles lisses permettent à notre estomac de brasser son contenu, à la nourriture de passer le long du tube digestif, aux canaux de s’ouvrir et de se fermer dans tout notre corps. Ils modifient également le diamètre de nos vaisseaux sanguins pour maintenir une pression artérielle constante. Les tissus musculaires cardiaques ne se trouvent que dans le cœur. Ce sont aussi des tissus musculaires responsables de mouvements involontaires, car nous ne les contrôlons pas consciemment. Les tissus musculaires cardiaques sont conçus pour pomper de manière rythmique et continue sans se fatiguer, pendant toute la durée de notre vie.

Tous les tissus musculaires ont certains traits en commun, qui leur permettent de remplir leur fonction de mouvement. Les tissus musculaires sont principalement composés de cellules musculaires. Les cellules musculaires sont des cellules qui sont adaptées pour générer une force, ce qui provoque une contraction et un mouvement. Ces cellules regorgent de protéines contractiles spéciales. Ces protéines peuvent glisser les unes sur les autres vers l’avant et vers l’arrière, comme le montre la figure 8. Elles peuvent se rapprocher pour raccourcir la cellule musculaire, c’est à dire se contracter. Lorsqu’elles reviennent à leur position initiale, les cellules musculaires se rallongent, c’est à dire se détendent.

Il convient de noter que les trois types de tissus musculaires ont des aspects différents.

Les muscles squelettiques sont constitués de fibres longues, continues et non ramifiées. Au microscope, les tissus musculaires squelettiques ont un aspect à rayures ou strié dû à l’alignement des myofibrilles. Ces fibres peuvent mesurer plusieurs centimètres de long et posséder plusieurs noyaux. Lorsqu’elles sont stimulées, la fibre musculaire toute entière se raccourcit pour se contracter.

Les muscles cardiaques sont striés comme les muscles squelettiques. Cependant, contrairement aux muscles squelettiques, les cellules des tissus du muscle cardiaque ne possèdent qu’un seul noyau. Les cellules du muscle cardiaque sont ramifiées, formant de multiples connexions, ce qui leur permet de se contracter de manière coordonnée et rythmique. Les muscles lisses ont des cellules allongées, qui sont étroites à chaque extrémité. Au microscope, les muscles lisses ne sont pas striés, d’où leur nom. Chaque cellule musculaire lisse ne possède qu’un seul noyau. Les cellules musculaires lisses contiennent un réseau de myofibrilles qui leur permet de se contracter en deux dimensions.

Exemple 2: Savoir localiser les muscles lisses

Où se trouve le tissu musculaire lisse dans l’organisme?

  1. le tube digestif et les vaisseaux sanguins
  2. la peau et le pancréas
  3. les os et le cartilage
  4. autour du coeur

Réponse

Les tissus musculaires sont l’un des quatre principaux types de tissus animaux. Ils fonctionnent dans tout l’organisme en déclenchant le mouvement par la contraction des cellules musculaires. Il existe trois types de tissus musculaires:les tissus musculaires cardiaques, squelettiques et lisses. Les tissus musculaires cardiaques ne se trouvent que dans le cœur et sont spécialement adaptés aux battements rythmiques et constants, en pompant le sang dans tout le corps. Les tissus musculaires squelettiques sont attachés aux os du squelette et contrôlent tous nos mouvements volontaires, y compris l’écriture, la dactylographie et la parole. Les muscles lisses sont le troisième type de tissus musculaires, et ils sont associés à nos organes. Comme les muscles cardiaques, ils bougent involontairement. Les muscles lisses provoquent le brassage de l’estomac, la contraction de nos pupilles et le changement de diamètre de nos vaisseaux sanguins en réponse à notre pression artérielle.

Par conséquent, nous savons que les muscles lisses se trouvent dans le tube digestif et les vaisseaux sanguins.

Le dernier des quatre types de tissu est le tissu nerveux. Les tissus nerveux ont pour fonction principale la communication. Ils assurent la communication entre différentes parties de l’organisme et entre le corps et le monde extérieur. Ces tissus nous permettent de ressentir notre environnement à travers nos organes sensoriels. Ils nous permettent également de traiter des informations dans notre système nerveux central. Les tissus nerveux nous permettent de réagir aux changements en contrôlant nos réponses involontaires et volontaires. Presque tous les organes de l’organisme sont associés à des tissus nerveux afin de les contrôler, surveiller, ou les deux à la fois.

Terme clé: Tissus nerveux

Les tissus nerveux servent à communiquer. Ils transportent des signaux dans tout l’organisme et traitent les informations pour fournir des réponses appropriées dans le système nerveux central.

Les tissus nerveux sont le tissu principal du système nerveux. Notre système nerveux est divisé en un système nerveux central et un système nerveux périphérique. Le système nerveux central contient le cerveau et la moelle épinière. Le cerveau est le centre de traitement de l’information. La moelle épinière transporte des informations entre le cerveau et le reste du corps. Le système nerveux périphérique contient les nerfs périphériques et les organes sensoriels, tels que les yeux. Nos nerfs périphériques transmettent des signaux entre les différentes parties de notre corps et les organes, depuis et vers la moelle épinière. Toutes les parties du système nerveux sont principalement constituées de tissus nerveux. Vous pouvez le voir sur la figure 10.

Les tissus nerveux sont principalement constitués de cellules nerveuses appelées neurones. Les neurones sont des cellules qui sont spécifiquement adaptées pour recevoir et transmettre des signaux. Ils ont une structure spéciale appelée des dendrites qui reçoivent des signaux, ainsi qu’une autre structure spéciale appelée axone qui transporte les signaux depuis le corps cellulaire vers les terminaisons axonales, où ce signal peut être transmis à d’autres cellules. La longueur de l’axone ainsi que la longueur et le nombre des dendrites d’un neurone varient selon sa fonction. De plus, les neurones peuvent posséder ou non ce que nous appelons une gaine de myéline. La gaine de myéline est un revêtement graisseux autour des axones de certains neurones, qui accélère la transmission des signaux électriques le long de l’axone du neurone. La figure 11 illustre la structure d’un neurone.

En plus des neurones, les tissus nerveux possèdent de nombreux types de cellules de soutien appelées névroglie. Cette névroglie aide les neurones à faire leur travail;par exemple, elle forme la gaine de myéline autour des neurones, fournit aux neurones des nutriments, et agit comme cellules immunitaires pour protéger les neurones contre la maladie. Les cellules des tissus nerveux sont adaptées à leur fonction spécifique dans le système nerveux par leur structure et leur composition.

Exemple 3: Décrire la fonction des tissus nerveux

Quelle est la fonction principale du tissu nerveux?

  1. de contracter et de bouger des parties du corps
  2. de recevoir des informations provenant des stimuli et de communiquer avec la moelle épinière et le cerveau par des impulsions électriques
  3. de relier, soutenir et protéger les structures à l’intérieur de l’organisme
  4. de fournir une barrière de protection pour les superficies internes et externes

Réponse

Les tissus nerveux sont l’un des quatre principaux types de tissus animaux. Ces quatre types sont les tissus nerveux, les tissus musculaires, les tissus conjonctifs et les tissus épithéliaux. Examinons plus en détail les fonctions et les structures de ces tissus.

Un tissu est communément défini comme un groupe de cellules travaillant ensemble pour remplir une fonction spécifique. Les cellules dont sont constitués les tissus, ainsi que leur structure et leur organisation, déterminent la fonction du tissu. Les tissus nerveux sont principalement constitués de neurones. Les neurones sont des cellules spécialisées qui transmettent des impulsions d’un endroit à un autre dans un réseau de communication rapide s’étendant sur tout le corps. Le cerveau et la moelle épinière sont principalement composés de tissus nerveux. Les tissus musculaires sont principalement constitués de cellules musculaires. Les cellules musculaires sont adaptées à la contraction, ce qui génère une force et provoque un mouvement. Les tissus musculaires font bouger notre corps, façonnent nos organes internes et font même battre notre cœur. Les tissus conjonctifs sont des cellules vivantes en suspension dans une matrice non vivante (inerte). Ces tissus joignent, relient et soutiennent différentes parties de notre corps. Certains exemples de tissus conjonctifs incluent les os, le sang, les tendons, les ligaments et la graisse. Les tissus épithéliaux sont constitués de cellules épithéliales. Les cellules épithéliales sont étroitement juxtaposées en une couche continue et sont facilement remplacées. Les tissus épithéliaux sont un tissu de revêtement et forment des barrières internes et externes dans et sur les organes. Les tissus épithéliaux se trouvent à l’intérieur de notre bouche, représentent la couche externe de la peau, et tapissent nos voies digestives et nos vaisseaux sanguins.

Ceci nous indique que la fonction principale des tissus nerveux est de recevoir des informations provenant des stimuli et de communiquer avec la moelle épinière et le cerveau via des impulsions électriques.

Les quatre principaux types de tissus animaux sont composés de différentes cellules, ce qui leur confère des structures différentes adaptées pour remplir différentes fonctions. Les tissus agissent ensemble dans les organes, et les tissus qui composent un organe déterminent sa fonction.

Exemple 4: Identifier les principaux types de tissus dans le corps humain

Lequel des tissus suivants n’est pas un type principal de tissu présent dans le corps humain?

  1. le tissu squelettique
  2. le tissu nerveux
  3. le tissu conjonctif
  4. le tissu épithélial
  5. le tissu musculaire

Réponse

Les tissus sont des groupes de cellules qui travaillent ensemble pour remplir une certaine fonction. Tous les organes sont faits de tissus. Par exemple, vos poumons sont constitués de tissus pulmonaires et vos reins sont constitués de tissus rénaux. Il y a quatre catégories principales, ou types, de tissus présents dans le corps humain, et chacun d’eux a des structures spéciales qui appuient leurs fonctions. Le tissu qui tapisse et protège nos superficies internes et externes est appelé le tissu épithélial. Les tissus épithéliaux sont faits de cellules étroitement juxtaposées qui forment une couche cohésive comme dans la peau. Ces cellules sont généralement facilement et fréquemment remplacées car elles sont souvent endommagées. Les tissus nerveux permettent à notre corps de communiquer rapidement et de répondre aux stimuli. Ces tissus contiennent des neurones qui aident à envoyer et à recevoir des impulsions nerveuses. Le tissu adapté au déclenchement d’un mouvement est le tissu musculaire. Les tissus musculaires contiennent des cellules musculaires spécialisées qui regorgent de protéines contractiles. Enfin, le tissu qui relie, soutient, protège, connecte et joint les différentes parties du corps les unes aux autres est appelé le tissu conjonctif. Les tissus conjonctifs sont faits de cellules en suspension dans une matrice non vivante (inerte). Il existe de nombreux types de tissus conjonctifs, qui remplissent donc ces nombreuses fonctions différentes.

Donc, l’option qui n’est pas l’un des quatre principaux types de tissus est le tissu squelettique.

Résumons ce que nous avons appris dans cette fiche explicative.

Points clés

  • Les niveaux d’organisation dans le corps humain sont les cellules les tissus les organes les systèmes d’organes (appareil) l’organisme.
  • Il existe quatre types principaux de tissus animaux:épithélial, conjonctif, musculaire et nerveux.
  • Les tissus épithéliaux peuvent être simples ou stratifiés et peuvent être prismatiques (colonnaires), squameux ou cuboïdaux.
  • Les tissus conjonctifs peuvent être classés selon leur structure (spécialisée ou non) ou selon leur fonction (vasculaire ou squelettique).
  • Il existe trois types de tissus musculaires:lisse, squelettique et cardiaque.

Nagwa utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. En savoir plus sur notre Politique de Confidentialité.